Bonne Année 2011

Fond Noël Givré Mamy Blue Scrap

Embellisements Cajoline New Year

JE VOUS SOUHAITE A TOUS ET A TOUTES UNE DOUCE ET BELLE NOUVELLE ANNEE 2011

REMPLIE DE PROJETS DE TOUT STYLE, AUSSI BIEN EN CUISINE, EN TRICOT, EN COUTURE

OU TOUT SIMPLEMENT DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fluffy pink cowl – tuto

Et me voilà très très en retard pour vous souhaiter un JOYEUX NOËL !

J’ai des excuses évidemment :D : un départ en vacances différé à cause d’une pluie verglaçante qui tombe juste au moment de partir, 800 km avec trois enfants réveillés et surexcités dans la voiture (vous connaissez la complainte des Schtroumphs ? …. c’est encore looiinnnn Grand Schtroumph ? pluusss jjaaaaammmaaaiiissss !!! je comprends pourquoi l’Homme insiste tant à partir de nuit) et puis une gastro qui me prend en traître le jour de Noël.

Et pour me pardonner, je vous mets en ligne un petit tuto d’un col pour enfant. Fait pour ma grande de 4 ans et demi car j’en avais envie ici le mistral a soufflé très fort et il fait froid.

Col en Austermann Natura achetée à la Filandière, Florenville

A porter en snood ou en col (plié en deux)

Hauteur : 18 cm Largeur : 21 cm

Fournitures

  • Aiguilles circulaires n°6
  • 1 pelote d’Austerman Natura  46 % laine, 28% bambou, 12% coton, 7% baby alpaga, 7 % superkid mohair (101 m/50g)
  • Une aiguille à tapisserie

Echantillon

  • 10 cm en jersey = 14 m/20 rgs

Explications

  • Monter 56 mailles en utilisant la technique du montage des mailles rapides ou long tail method en anglais
  • Rg 1 : tout en m env, joindre le tricot en utilisant la technique du Magic Loop (attention de ne pas tordre le tricot en tricotant sinon votre col ressemblera à un Moebius ! :lol:)
  • Rg 2 : tout en m end
  • Rg 3 :tout en m env
  • Rg 4 et 5 : tout en m end
  • Rg 6 : *1 jeté, 2 m end ens, 5 m endroit*, à répéter jusqu’à la fin du rg
  • Rg 7 à rg 15 : tout en m end
  • Rg 16 : *1 jeté, 2 m end ens, 5 m endroit*, à répéter jusqu’à la fin du rg
  • Rg 17 et 18 : tout en m end
  • Rg 19 :tout en m env
  • Rg 20 :tout en m end
  • Rg 21 :tout en m env
  • Rg 22 et 23 : tout en m end
  • Rg 24 : *1 jeté, 2 m end ens, 5 m endroit*, à répéter jusqu’à la fin du rg
  • Rg 25 à 33 : tout en m end
  • Rg 34 : *1 jeté, 2 m end ens, 5 m endroit*, à répéter jusqu’à la fin du rg
  • Rg 35 et 36 :tout en m end
  • Rg 37 : tout en m env
  • Rg 38 : tout en m end
  • Rg 39 : tout en m env
  • Rg 40 : rabattre les mailles souplement selon la méthode d’Elisabeth Zimmerman

Rendez-vous sur Hellocoton !

Swap de Noël – mini BoBi et autres bricoles

Aaaaaaaaaahhhhhhhh, je peux enfin révéler les petites bricoles que j’ai faites pour une copinaute lors d’un swap de Noël.

Aaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhh difficile de tenir le coup jusqu’ici (et difficile de se souvenir des adaptations que j’ai fait des patrons pour les poster ici).

Trève de bavardage voici les photos :

Un mini Bobi et un bonnet Tralala

En angora, reste de la laine utilisée pour faire un Annis

Tuto trouvé chez Encre Violette et Milival

Le tout adapté pour un bébé Corolle de 32 cm (explications ci-dessous)

Pour accompagner le BoBi et le bonnet

Une Marjolaine de Citronille en cotonnade trouvée au StoffenSpektakel

Un pantalon Donald de Citronille en jeans de récup (de ma fille qui fait des trous)

Et pour que la poupée n’ait pas froid, une cape dont j’ai trouvé le tuto chez Fée de Sève

A ceci j’ai joint d’autres bricoles : des bracelets et colliers Haba, deux bavoirs Citronille (j’ai oublié de les prendre en photo), Penelope the Monster et l’écharpe au crochet et des gourmandises (du fromage, du chocolat …)

Et ceci :

Moana en taille 4/6 ans

Aiguilles circulaires 5

Laine Merinos 85 d’Austerman coloris Taupe pour l’un et Gris Souris pour l’autre

Déco : fleurs au crochet pour l’un en Holst Garn coloris Allium, Aubergine et Aquamarine

Noeud en liberty Mirabelle et bouton de récup (Orchestra) pour l’autre.

Alors venons en au fait :

Adaptation du Bobi à une poupée Corolle de 32 cm (la laine utilisée est de l’angora style 4ply et elle est utilisée en DOUBLE)

  • Avec les aiguilles n°4, monter 60 mailles et tricoter en côtes 1/1 pendant 3 cm.
  • Prendre ensuite des aiguilles n°5 et tricoter les mailles 2 par 2 = 30 m.
  • Continuer en jersey.
  • A 15 cm de hauteur totale, reprendre les aiguilles n°4 et tricoter 2 fois chaque maille (1 fois à l’endroit, puis sans lâcher la maille, une fois à l’envers) = 60 m.
  • Continuer en côtes 1/1.
  • A 18 cm de hauteur totale, rabattre souplement les mailles.
  • Coudre les côtés sur 4.5 cm.

(ceci est le tuto d’Encre Violette, vous trouverez en gras les modifications que j’ai apporté).

Quant au bonnet Tralala, le patron reste identiquement le même, j’ai adapté la taille des aiguilles pour correspondre à la tête du bébé (pour cela j’ai farfouillé dans les patrons de poupées de MCI). Les aiguilles utilisées sont des 2.75

BONNES FÊTES A TOUS !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit peu de géométrie – Défi 13

Je suis en retard …. je suis en retard … en retard … en retard.
Voici mon Défi 21 13

Tout en losanges pour avoir bien chaud au cou.

Col Eleanor de Knitty

1.5 pelotes de Baby Cashmerino – Debbie Bliss achetée à la Filandière

Aiguilles circulaires : 3.5-4 et 4.5

Juste ce qu’il faut pour nous partir non ?

Humm il me manquerait peut-être encore des mitaines …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mission : de nouveaux pantalons

Je ne sais pas vous … mais mes enfants sont une vraie plaie pour les pantalons. A peine achetés, qu’il y a déjà des trous aux genoux.

Et vas-y que je me traîne à genoux, que je fais des glissades d’enfer sur le carrelage, que je grimpe dans les arbres quand ce n’est pas sur les copains pour leur taper dessus.

Donc la mission rapiéçage, je connais … je crois que j’ai les seuls enfants de l’école (oui bon l’école elle est toute petite, il n’y a qu’environ 60 enfants) qui ont des pièces aux genoux en liberty. Ben oui, excellent moyen de convertir les chutes … même si je préfèrerais en faire autre chose  … des habits de poupée par exemple.

Et malgré ça, à partir d’un certain moment, y a plus moyen de rapiécer, il faut couper … oui mais … oui mais il y a de la neige et les culottes courtes par -10°c, ça ne le fait pas, je n’ai pas envie de me retrouver avec une plainte sur le dos pour négligence d’enfants … même si les monstres n’hésitent pas à sortir sans manteau, sans bonnet, sans gants dans notre jardin … d’ici qu’ils sortent en slip et en chemisette il n’y a qu’un pas ! … peut-être qu’ils imitent leur père à qui il prend de temps en temps la folie d’aller marcher dans la neige pied nu … bon je diverge je diverge …

Revenons à nos moutons, donc plus moyen de rapiécer, s’en suit la mission d’acheter des pantalons  … oui j’achète des pantalons, pas folle la guêpe, je ne m’acharne pas à faire des pantalons pour qu’ils soient troués dans les semaines qui suivent …

Hum, je n’avais pas dit, pas folle la guêpe … oui bon … ma machine à coudre me manquait (quoi vous ne me croyez pas ??????)

Pantalon Clarabella Ottobre 6/2010

En 104 cm .. aucune adaptation du patron

Velours milleraies imprimé trouvé au fond d’un panier lors des soldes

Matos : mercerie locale

Qui lance les paris pour savoir combien de temps il faudra pour que le premier trou apparaisse sur les genoux de ce pantalon ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Biscuits de Noël – biscuits à la fleur d’oranger

C’est Noël dans quelques jours et même si nous n’avons pas encore monté le sapin (que nous ne monterons pas car nous partons la veille du réveillon pour revenir après le jour de l’An), j’ai fait des biscuits décos avec les enfants.

J’aime ces moments là de Noël, moments d’échange avec mes proches. Où c’est plus le fait de passer du temps ensemble, dans la cuisine, à papoter, boire un café ou un thé, patouiller dans la pâte à biscuits, chiper un bout de pain, grignoter un amuse-bouche, du chocolat .. à tel point que nous n’avons plus faim pour le repas que les grandes tablées qui me reste en mémoire.

Depuis toujours, j’aime que Noël soit une fête entre nous, auprès du fourneau, à regarder les films tant vus à la télévision. Jamais envie que cela soit une fête bruyante, animée et débordante de victuailles plus chères les unes que les autres. Cela doit me venir de mon enfance où je regardais ma grand-mère préparer des dizaines de tartes pour les visites du lendemain, quand il ne s’agissait pas de pâte à galettes du nouvel-an.

Pour moi, c’est cela Noël. Pas la dinde de 5 kg qui a du mal à rentrer dans le four, ni le foie gras … mais plutôt les petits biscuits, les tartes, les galettes et le cougnou qui émaillent les jours qui précèdent le jour J.

Ingrédients

  • 450 g de farine de froment blanche
  • 225 g de sucre de canne blond
  • 1/2 càc de sel
  • 2 oeufs
  • 115 g de beurre non salé
  • 1 càs de fleur d’oranger
  • 1 paquet de baking powder (donc 7 g de levure chimique)

Pour le glacage (recette de “c’est Maman qui l’a fait“)

  • 180 g de sucre
  • 1 blanc d’oeuf (il y en a trop pour ce nombre de biscuits mais difficile de diviser un blanc d’oeuf, je l’ai gardé au cas où … je verrai bien si ça tient le coup)

Préparation

  • Mettre le beurre mou coupé en dés dans le bol du batteur, y ajouter le sucre et battre le tout jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajouter les oeufs et battre de nouveau jusqu’à ce que le mélange soit bien aéré.
  • Dans une jatte, tamiser la farine avec le baking.
  • Ajouter ensuite dans le bol, la fleur d’oranger et le sel et battre quelques instants jusqu’à ce que le tout soit incoporé à l’appareil.
  • Verser cuillère par cuillère la farine tout en laissant tourner le batteur. La pâte sera légèrement dure sans toute fois ressembler à de la pâte sablée (elle doit être un peu plus molle), si nécessaire ajouter un peu de lait (un tout petit peu).
  • Emballer la pâte à biscuits et faites durcir légèrement au frigo (vous pouvez sans problème préparer la pâte la veille et la laisser au frigo jusqu’au lendemain, il faudra alors veiller à ce qu’elle prenne la température de la pièce avant d’être travaillée).
  • Détailler la pâte en plusieurs pâtons pour qu’elle soit plus facile à travailler.
  • Préchauffer le four à 180°c.
  • Etaler la pâte au rouleau à pâtisserie jusqu’à ce qu’elle ait une épaisseur de 3-4 mm grand maximum.
  • Utiliser des emporte-pièces pour donner les formes désirées aux biscuits.
  • Disposer sur une plaque à pâtisserie ou sur du papier cuisson.
  • Enfourner pendant une dizaine de minutes (jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés).
  • Sortir du four et laisser refroidir totalement.
  • Pendant ce temps préparer le glacage en mettant le blanc d’oeuf et le sucre glace dans le bol du batteur.
  • Battre le tout à petite vitesse jusqu’à ce que le mélange monte.
  • Etaler le glaçage sur les biscuits, décorer selon envie et laisser sécher.

Il est possible d’utiliser ces biscuits comme décoration sur le sapin. Au moment de façonner les biscuits, faites un petit rond dans le coin d’un biscuit pour y passer un ruban après cuisson et décoration.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petit jeu en guise de cadeau de Noël

Pour rappel, j’organise un petit jeu ici
Vu le peu de participations jusqu’à présent, je vais étendre la date limite jusqu’à dimanche 19 minuit (edit : vu le temps, l’incapacité de pouvoir tester les recettes d’ici notre départ car je ne sais même pas si je pourrais me rendre au magasin … je prolonge le jeu jusqu’au réveillon de Noël).

Il n’est pas nécessaire de faire un exercice de style pour poster un commentaire, vous pouvez évidemment le faire mais raconter une histoire et poster une recette suffit (recette que vous avez râtée ou non, du moment qu’elle soit réalisable par la suite).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Baguette tradition à l’épeautre – ou comment je me triture les neurones

rrhhhhaaa enfin !!!! Une réussite !

ça fait trois semaines que je m’échigne à faire de la baguette … et que j’ai soit une mie trop dense, soit une croûte pas assez croquante, soit que je la fais brûler car j’ai mis le four trop fort, soit que je l’ai trop salée.

Mais têtue je suis et têtue je resterai !
Voilà, après maints essais, j’ai enfin trouvé ce que je voulais, et j’ai laissé tomber ma levure déshydratée pour faire un essai à la levure fraîche. Et je crois que c’est cela qui change tout. J’ai écumé les conseils de technomitron. Et à force d’essayer, nous y sommes.

Bon vu que je suis perfectionniste, j’aurais pu avoir une mie encore plus aérée. Celle-ci n’est pas trop mal, je pense que c’est dû à une poolish un peu moins “vieille”. Ma poolish a bullé pendant 8h et à mon avis, elle aurait pu encore travailler pendant quelques heures. Une poolish est prête lorsqu’elle s’effondre au milieu, ce qui n’était pas tout à fait le cas.

Et voici la recette (avec de la farine d’épeautre grise et non de froment blanche ce qui joue aussi sur la densité de la mie mais la recette est tout à fait transposable).

Ingrédients :

  • 600 g de farine d’épeautre bise
  • 7 g de levure
  • 11 g de sel
  • 360 ml d’eau

Préparation

La veille

  • Préparer la poolish.
  • Mettre 162 ml d’eau et 162 g de farine dans une jatte.
  • Ajouter ensuite la moitié de la levure délayée dans un peu d’eau prélevée des 162ml.
  • Mélanger bien le tout au fouet et laisser buller toute la nuit jusqu’à ce qu’elle se creuse au milieu.

Le lendemain

  • Mettre le reste de la farine, de l’eau, de la levure (à délayer un peu encore une fois) et le sel dans la cuve de la MAP.
  • Faire tourner la MAP pendant 10 min – vous pouvez tout à fait utiliser un batteur pour faire cette recette, en utilisant une petite vitesse (n°1)  pour le frasage et en augmentant un peu la vitesse pour l’amélioré (n°2), vous ajouterez la levure à ce moment.
  • Laisser reposer pendant environ 1h.
  • Déposer la pâte sur le plan de travail et la diviser en 3 (cela fait des pâtons d’environ 330 g).
  • Façonner les baguettes et les déposer sur un torchon fariné.
  • Laisser monter pendant au moins 1h.
  • Pendant ce temps, faire chauffer le four à 225°.
  • Faire glisser les baguettes sur la plaque à pâtisserie.
  • Donner un coup de buée avant d’entrer les baguettes dans le four.
  • Enfourner et laisser cuire pendant 25 min.

Et dégustez encore un peu chaude avec du beurre salé !

Un Yeaspotting de plus !

Et n’oubliez pas, vous avez jusqu’au 17 pour participer à ce petit jeu !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petit tuto poupée Waldorf – premier d’une longue série ?

Si vous suivez mon blog régulièrement, vous aurez constaté que j’ai terminé ce week-end une poupée waldorf pour ma grande de 4 ans et demi. Et je vous ai montré aussi par la même occasion, un Lady Moana que je me suis tricoté pour me couvrir la tête par notre si beau temps de décembre (ça se voit que je suis énervée d’avoir fait 9 km en 1h30, d’avoir évité les camions qui patinaient au bas de la route et d’avoir croisé les doigts pour que j’arrive à bon port …. eh oui, il neige, il neige, il neige et pourtant je n’habite pas au Pôle Nord !).

Bon soit, donc pour cette petite poupée qui n’a que des petits vêtements d’été, il fallait un petit ensemble d’hiver (le manteau, le pantalon viendront bientôt). Et donc un bonnet, une écharpe non ? Et comme il me restait un fond de Noro Silk Garden, je me suis décidée à adapter le Lady Moana en version poupée. De faire un petit col par la même occasion et de tricoter des botillons à cette pauvre poupée qui doit bien avoir froid aux pieds (je n’ai quand même pas poussé le vice jusqu’à lui faire des mitaines …. j’y ai pensé cependant … si si je vous assure :lol:)

Mini moana en Noro Silk Garden coloris 236

Col et botillons assortis

Le modèle des botillons vient de Mes Petites Mains

Tuto pour le Moana (pour une poupée d’environ 33 cm de tour de tête) :

  • Monter 43 mailles sur des aiguilles 4.5
  • Tricoter 4 rangs au point de riz
  • Continuer le tricot en jersey avec les aiguilles n°5
  • Faire 42 augmentations intercalaires à partir de la première maille, vous obtiendrez ainsi 85 mailles
  • Tricoter pendant 8 cm en jersey.
  • A 8 cm faire 42 diminutions (en utilisant le surjet simple : glisser une maille sur l’aiguille droite, tricoter la suivante à l’endroit et glisser la maille non tricotée sur la maille tricotée). Tricoter la dernière maille à l’endroit. Vous obtiendrez ainsi 43 m.
  • Tricoter ensuite 1 rg à l’envers.Procéder ensuite encore à des diminutions tous les deux rangs pour obtenir successivement 22 m/11 m/ 6m
  • Passer le fil dans les 6 m restantes et serrer le tout. Coudre les côtés du bérêt et rentrer les fils.

Vous pouvez utiliser soit des aiguilles droites ou des aiguilles circulaires. Vous utiliserez alors la méthode du Magic Loop.

Merci à Muriel Agator d’avoir donné son accord pour la publication du tuto de ce bérêt

Tuto du col :

  • Monter 17 mailles sur les aiguilles n°5
  • Tricoter 4 rangs au point de riz
  • Au 5ème rang  : 1m end, 1 m env, 1 m end, 1 m env, 9 m end, 1 m env, 1 m end, 1 m env, 1 m end
  • Au 6ème rang : 1 m env, 1 m end, 1 m env, 1 m end, 9 m env, 1 m end, 1 m env, 1 m end, 1 m env
  • Répéter les 5 et 6ème rang pendant 17 cm
  • Tricoter de nouveau 4 rangs au point de riz en faisant une boutonnière au 2 ème rang (tricoter la 7ème et 8ème maille, faire un jeté et tricoter ensuite 2 m ens).
  • Rabattre toutes les mailles sur l’endroit
  • Rentrer les fils et coudre un bouton au milieu du côté sans boutonnière.

Et voilà, vous n’avez plus qu’à couvrir votre poupée et laisser votre fille (ou votre fils hein car y a pas de raison, les garçons ont droit aussi aux poupées !) détendre les fils, tirer sur le bouton, essayer de se mettre le bérêt admirer votre travail.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeu en guise de cadeau de Noël – Racontez-moi votre meilleur souvenir pâtissier de Noël –

Photo de Christophe Eyquem

Je vous ai parlé de mon souvenir du matin de Noël : le Cougnou avec du chocolat chaud. M’est venue à l’idée que je pouvais vous demander aussi de me raconter votre meilleur souvenir de Noël (pâtissier il s’entend).
Je testerai les recettes qui me plaisent le plus, toute notre famille participera à la dégustation et le ou la gagnante se verra attribuer un petit cadeau :

– un assortiment de chocolat de l’artisan chocolatier du coin (ou un duo de pâtes à tartiner du même chocolatier : chocolat noir et chocolat blanc/spéculoos si vous ne raffolez pas des pralines).

– une publication de la recette ici sur mon blog

Les règles du jeu :

  • me raconter ci-dessous votre meilleur souvenir pâtissier ET poster la recette de ce souvenir sur votre blog en mentionnant la participation au jeu ici (ou si vous ne disposez pas d’un blog, de poster cette recette sur le mail suivant : contact @ christal little kitchen dot com – pour avoir l’adresse exacte enlever tous les espaces et remplacer le dot par un point).
  • la recette NE doit PAS être une recette recopiée telle quelle d’un livre, blog, journal, article ou site. Vous pouvez utiliser une recette que vous avec adaptée tout en en citant la SOURCE.
  • la recette DOIT être sucrée et faire partie de la catégorie “pâtisserie et biscuits”. J’entends donc par cela : biscuits de Noël, brioches et gâteaux en tout genre
  • la recette PEUT être une recette publiée précédemment (au plus tôt datant de décembre de l’année dernière)
  • vous avez jusqu’au 17 décembre pour poster cette recette et mettre un commentaire ici.
  • je choisirai ensuite les 5 recettes qui me plaisent le plus pour les tester
  • les tests se dérouleront la semaine de Noël et les juges seront mes deux (trois) enfants, mon mari et moi-même
  • les résultats seront annoncés au plus tard le 4 janvier  … (nous partons en vacances, je disposerai du net normalement mais on ne sait jamais …).
  • le concours est limité à l’EUROPE uniquement


Bonne chance et bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !