Lancement du 1er K’fé Tricot à Arlon

Parce que le net nous fait rencontrer bien des personnes, parce que le tricot est contagieux, parce que Ravelry est une base de données tricotesque gigantesque, immanquablement, je finirais par un jour rencontrer des tricoteuses et crocheteuses de la région.

De papotages sur la discussion “11 projets en 2011” est venue l’idée d’une rencontre autour du tricot.

La date est fixée, l’endroit aussi, y a plus qu’à !!!

 

1er K’fé Tricot

et quand ?

Brasserie Gathy, Place Léopold (place au char), Arlon

le 13 mars 2011 à 15h

 

Venez nombreux(ses) (pas de sexisme car les hommes tricotent aussi !) … que vous soyez un(e) débutante ou un(e) expert(e) !

Si vous êtes intéressé(e)s et que vous avez des questions, vous pouvez m’envoyer un mail.

Vivement dimanche prochain !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Projet 365 #13 – 1 an de photos

Presque une semaine sans poster. Pas de recette de pain (qui pourtant est dans mes brouillons), pas de yeaspotting alors qu’il était prévu. Juste parce que j’ai été coupée du net pendant quelques dizaines d’heure …

Premier post suite à cela : post des photos.

Voilà, j’ai franchi une étape. Fini de prendre les photos du jour à l’envie. J’ai décidé de travailler vraiment mes photos … j’y ai perdu en spontanéité certainement. Il me faudra du temps pour sortir de la photo tout venant et médiocre (mal cadrée, surexposée, crâmée …) pour avoir une composition vraiment digne de ce nom.

C’est maintenant que je me plonge dans les notions de priorité à l’ouverture, priorité à la vitesse, iso, mise au point, profondeur de champ, bokeh.

Tout un monde s’ouvre à moi.

Semaine portrait (avec un intrus irrésistible : une petite fille en bottes de 7 lieues).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Projet 365 # 12 – 1 an de photo

7ème semaine. Cela devient ardu de trouver des thèmes aux photos. Pas toujours le temps non plus de me poser pour réfléchir à la photo du jour et je ne veux pas faire une photo pour dire de faire une photo. Et ça ça me prend du temps : réfléchir à quel réglage utiliser, quelle pose utiliser, flash, pas flash, NB ou pas …. et puis, le défi d’essayer d’utiliser le mode manuel … je suis encore bien loin de pouvoir d’exploiter l’appareil de l’Homme à son maximum. Pour le moment, j’utilise les modes AV et TV bien plus souvent qu’avant (où je me contentais d’utiliser le mode auto et l’appareil se chargeait du reste … mode qui est impossible à utiliser lorsque l’on veut mettre un focus à un endroit prévu).
Donc cette semaine, les thèmes sont un peu éclectiques : un jour de Saint-Valentin, une rose prise en photo avec quelques gouttes (juste pour m’amuser avec le focus), des activités des enfants, des gingerbread, du boulot, une photo du jour qui n’est pas une photo du jour …
Pour cette 8ème semaine, je crois que je vais devoir aller chercher l’inspiration ailleurs que dans ma maison … il va falloir sortir (brrr il fait froid, il a de nouveau neigé ….).

Et vous vous continuez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gingerbread bears – ou biscuits américains à la belge

Une petite série de biscuits pour accueillir la petite amoureuse de mon fils mercredi.

Il est romantique mon grand, il n’a que 7 ans mais il a fortement tenu à offrir une fleur à sa copine/amoureuse (parce que ça dépend des jours : un jour c’est son amoureuse, un autre sa meilleure amie) pour la Saint-Valentin et là il me demande une fournée de biscuits pour sa venue (bon, je n’y vois pas que du romantisme, j’y vois aussi un certain intérêt de sa part !).

Donc une petite recette que j’avais envie d’essayer depuis longtemps : des gingerbread, j’ai juste changé les épices et utilisé des épices à spéculoos.

Alors question :  que contiennent les épices à spéculoos ?? J’avoue ne jamais avoir trouvé la composition exacte des épices à spéculoos, j’en viens à me demander si ce n’est pas comme le Ras El Hanout, chaque maison a sa recette et son mélange secret. Quoiqu’il en soit, voici les ingrédients de mon mélange tout prêt (ce n’est pas moi qui le fais, je l’achète donc je ne connais pas les proportions exactes) : cannelle, girofle, noix de muscade, gingembre et réglisse.

Ingrédients

  • 400 g de farine de froment blanche
  • 90 g de beurre fondu
  • 3 petits oeufs
  • 1/2 paquet de baking powder (ou l’équivalent d’une petit càc)
  • 3 càs de mélasse
  • 100 g de cassonnade brune
  • 1 càs d’épices à spéculoos
  • 1 pincée de sel

Pour le glaçage et le décor :

  • 3 càs de sucre impalpable
  • quelques gouttes de jus de citron pour obtenir la consistance désirée
  • décors en sucre de votre choix

Préparation

  • Faire fondre le beurre dans une poêle sans qu’il ne mousse ni ne brunisse.
  • Mettre tous les ingrédients sauf la farine et le baking dans le bol du batteur
  • Mélanger le tout et ajouter ensuite le beurre.
  • Dans une jatte, tamiser la farine avec le baking.
  • Verser cuillère par cuillère la farine tout en laissant tourner le batteur. La pâte sera légèrement dure sans toute fois ressembler à de la pâte sablée (elle doit être un peu plus molle), si nécessaire ajouter un peu de lait (un tout petit peu).
  • Emballer la pâte à biscuits dans du papier film et laisser reposer au frigo au moins 1/2h (il est possible de faire cette pâte la veille, cependant il faudra la sortir un peu à l’avance pour qu’elle prenne la température de la pièce et que vous puissiez la travailler).
  • Diviser la pâte en deux pâtons
  • Préchauffer le four à 175°c.
  • Etaler la pâte au rouleau à pâtisserie jusqu’à ce qu’elle ait une épaisseur de 3-4 mm grand maximum.
  • Utiliser des emporte-pièces en forme d’ours (je n’avais pas de petit bonhomme)
  • Disposer sur une plaque à pâtisserie ou sur du papier cuisson.
  • Enfourner pendant pendant 12 min (si vous désirez des biscuits plus craquants vous pouvez les laisser cuire une ou deux minutes de plus en fonction de leur taille)
  • Sortir du four et laisser refroidir totalement.
  • Pendant ce temps préparer le glacage en mélangeant le sucre glace avec le jus de citron et battre le tout jusqu’à obtenir la consistance désirée
  • Décorer les biscuits en utilisant une poche à douille et une douille de petit diamètre ou tout simplement en coupant le coin d’un sac en plastique.
  • Laisser le glaçage prendre, décorer selon envie et déguster !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Projet 365 # 11- 1 an en photo

6 ème semaine du projet photo. Une semaine en dent de scie (oui j’ai été malade et pas toujours l’inspiration, plus envie de végéter dans le canapé qu’autre chose).

Donc une qualité de photo qui laisse à désirer par moment. Et tout compte fait mes essais fond noir, je ne raffole vraiment pas, je préfère nettement le fond blanc ou légèrement coloré.

Dans les photos, un pêle-mêle : des champignons en bois pour faire un essai fond noir, un essai de light painting … très très modeste l’essai : si vous voulez voir du light painting digne de ce nom  allez faire un tour ici, des photos de famille, du pain (avec une main baladeuse et une mise en scène foireuse) et un matériel de princesse.

Voilà pour le tout, ça se voit que je suis fatiguée non ? :lol: … mais je vais continuer quand même.

Et vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Défi 13 – Bicolore

Pour une fois, je suis presque dans les temps … un pull pour mon grand et un peu de tricherie pour coller au défi 13. Trop longtemps que je n’ai pas participé (ou je m’y prends vraiment trop tard, ou mes projets en cours ne collent pas ou je n’ai pas envie … d’ailleurs je me demande bien ce que je pourrais faire pour le thème prochain : Vintage … je vais devoir me creuser ! )

Et en plus, j’ai rentabilisé de la laine de mon stock ! Un an que j’avais cette laine (et que j’avais un en-cours que j’ai défait pour l’occasion) et j’ai aussi accompli un de mes projet pour le groupe Ravelry : 11 projets pour 2011

Meka de Kid’s Tricot

Laine : Merino n°5 d’Anny Blatt

6 pelotes

Taille 8 ans

Modifications :

Côtes en point de gaufrette

Broderie Monstre inspiration : Merete Tof

(il a l’air encore bien fatigué mon grand …)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Einback – il serait temps que j’ai un studio photo digne de ce nom

Alors pourquoi est-ce que je dis ça et puis les einback c’est quoi ..

Les Einback ce sont des petits pains au lait mais moins sucrés que je trouve dans les boulangeries au Luxembourg. Ce sont des petites brioches collées les unes aux autres pendant la cuisson. Mes enfants les adorent et vu que mon grand “n’aime plus le pain” (qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !), j’en suis à une phase “réapprentissage”.

Et pourquoi le studio photo ?

Vous me voyez faire de belles photos et tout ça et vous vous dites “ouah comment elle fait ça ? Elle doit avoir un matos de dingue !!!! ” (ben oui quoi moi aussi je me fais des films … je m’imagine que vous vous extasiez devant mon expertise de la photo :lol: ).
Ben non …. mon matos de dingue se résume à pas grand chose à part l’appareil (qui lui est un bon appareil, rendons à César … de toute façon, s’il n’était pas là, ça ne serait pas la même chose …. faudrait vraiment que je remette les anciennes recettes ici pour vous montrer à quel point mes photos culinaires ont évolués).

Si vous suivez mon blog, vous avez pu voir que j’utilise un fond blanc ou un fond noir ….. mon fond blanc ……. ttaaaddammmmm ….. c’est un rouleau de papier à recouvrir les cahiers coté pas décoré ! …………. et mon fond noir …… 1 m de velours noir ras ….. quel matériel, isn’t it ?

Le tout sur une chaise près d’une baie vitrée (car j’ai la chance de pouvoir profiter de la maaggniiiffiiiqquue luminosité légendaire de Belgique … comprendre : faut ruser pour avoir de la lumière).
Donc quand zone autour de vous un bébé de 15 mois, qui réclame à corps et à cri que vous vous occupiez d’elle et que vous tentez désespérément de prendre des photos pour nourrir votre blog … ça donne ça :

Donc voilà, vous savez tout sur mes photos …

Passons à la recette (tant qu’à faire) …

Ingrédients

  • 700 g de fleur d’épeautre (que vous pouvez remplacer par de la T45  de froment)
  • 25 g de levure de boulanger fraîche
  • 150 ml d’eau
  • 250 ml de lait entier
  • 50 g de sucre
  • 105 g de beurre
  • 15 g de sel
  • 1 oeuf pour dorer les petits pains

Préparation

  • Délayer la levure et le sucre dans l’eau et laisser buller pendant environ 15 min.
  • Intégrer la levure à la farine et aux autres ingrédients (sauf le beurre) qui sont dans la cuve de la MAP (ou dans la cuve du batteur).
  • Laisser tourner la MAP pendant 8 min (programme pizza sur la Panasonic).
  • Intégrer le beurre à la fin du pétrissage.
  • Faire de nouveau tourner la MAP pendant 6 min (ou le batteur) avec le beurre.
  • Arrêter la MAP et laisser reposer la pâte pendant 45 min (la pâte est alors collante, c’est tout à fait normal).
  • Verser la pâte sur un plan de travail fariné et laisser détendre pendant 15 min.
  • Diviser en 16 pâtons de poid égal et les façonner en petits pains (selon la méthode de la façon de la baguette ).
  • Les poser sur une plaque de patisserie en serrant les patons. Ils doivent se toucher à la fin de l’apprêt (il ne faut donc pas laisser plus de deux ou trois centimères entre les pâtons lorsque vous les déposer sur la plaque).
  • Laisser monter pendant environ 1h30.
  • Préchauffer le four à 200° et badigeonner les petits pains d’oeuf battu.
  • Enfourner pour 16 min.
  • Sortir du four et laisser refroidir sur une grille (en les gardant collés l’un à l’autre).

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Période bleue – 3ème

Je vous avais parlé ici de la dernière petite chose sur mes aiguilles : un bérêt Ishbel.
Je l’ai terminé ce week-end et oui, je ne poste que maintenant … attaque de grippe en règle pour moi (après avoir subi un premier raid chez les enfants, j’essuie le deuxième …. je crains pour le troisième car ça risque d’être l’Homme qui succombe … et là, au secours, c’est la fin du monde :lol: )

Donc je fais succint, voici les photos :

Bérêt Ishbel Ysolda Teague

En Mérinos 160 d’Austermann (1 pelote et demi)

Aiguilles 3 et 3.5

J’ai eu peur en l’essayant car il ressemblait plus à un bonnet qu’à un bérêt.

Lavé et bloqué (sous une assiette), c’est bien un bérêt.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bailys – voyage gustatif à New York

Mais … qu’est-ce que c’est que ces petites choses ? Quelquechose à voir avec le Bailey’s ? Est-ce que vous savez de quoi je parle (pas toi Agnès, tu dois savoir ce que c’est … :lol: ) ? Non probablement. Car si le Bagel est connu ici (surtout avec du saumon fumé et du fromage blanc à l’aneth), je n’ai jamais rencontré cet illustre inconnu.

Et c’est en feuilletant mon livre “Tous les pains du monde” que j’ai fait connaissance avec ce petit pain.

Il est comme son cousin, d’origine juive et est surtout présent à New York où la communauté juive est fort présente. Il a été baptisé ainsi en mémoire de la ville de Bailystock en Pologne, ville qui rencontrait la plus grande concentration de population juive de par le monde  au début du 20ème siècle et ville qui a subi de plein fouet la Seconde Guerre Mondiale et son holocauste.

Voici donc ce petit pain rond aromatisé aux oignons et aux graines de pavot. Contrairement au Bagel, il n’est pas façonné en anneau et n’est pas précuit dans l’eau bouillante salée. Par contre, la consistance de ce pain est très semblable au Bagel : dense et élastique.

J’ai adapté la recette de Bagel de Gontran Cherrier en remplaçant le lait par de l’eau et la levure sèche par de la levure fraîche (la majorité des recettes que j’ai pu consulter sur le net préconisent l’eau et non le lait).

Ingrédients pour 20 Bailys

Pour la pâte

  • 700 g de farine de froment blanche
  • 16 g de levure fraîche
  • 13 g de sel
  • 420 ml d’eau
  • 1 càs de sucre

Pour la garniture

  • 2 gros oignons
  • 3 càs de pavot
  • 15 g de beurre
  • sel, poivre

Préparation

  • Délayer la levure dans l’eau en y ajoutant le sucre et laisser buller pendant environ 20 min.
  • Mettre la farine et le sel dans le bol du batteur.
  • Ajouter le mélange de levure.
  • Faire tourner le batteur (ou la MAP) pendant 8 min à vitesse 1 et ensuite pendant 6 min à vitesse 2 (lorsque j’utilise ma MAP Panasonic, j’utilise le programme Pizza et je l’arrête dès que la MAP ne tourne plus – en général après 12 min).
  • Laisser la pâte monter pendant environ 30 min.
  • Ensuite déposer la pâte sur un plan de travail fariné et la laisser se détendre pendant environ 15 min.
  • Diviser la pâte en 20 pâtons égaux.
  • Les bouler et les mettre sur des plaques à patisserie.

  • Couvrir et laisser monter pendant environ 1h30 à température ambiante.
  • Ensuite, peler et émincer les oignons et les faire revenir dans la matière grasse jusqu’à ce qu’ils soient légèrement colorés et caramélisés (la cuisson doit être longue pour éviter de brûler les oignons).
  • Ajouter en fin de cuisson le pavot, le sel et le poivre.
  • Préchauffer le four à 200°c.
  • Pendant que le four préchauffe, huiler les petits pains et appuyer avec deux doigts au centre de ces petits pains pour former un cratère.

  • Les remplir du mélange d’oignons.

  • Laisser de nouveau monter pendant environ 15 min.
  • Enfourner et laisser cuire pendant environ 17 min (les petits pains seront légèrement colorés).
  • Sortir du four et laisser refroidir sur une grille.
  • A déguster avec du fromage ou pour ne pas déroger à la tradition du bagel avec du saumon fumé et de la crème à l’aneth.

RDV chez Susan pour le Yeaspotting de la semaine

Rendez-vous sur Hellocoton !

Projet 365 #10 – 1 an de photo

Le noir et blanc. Me voilà conquise.

Par ses lignes épurées, par les jeux de lumière, par les possibilités de faire ressortir certains éléments de la photo.
Voici mes premiers essais, quasi tous avec notre objectif 50 mm.

Seule la photo de la bière Orval ne m’a pas convaincue en noir et blanc … celle-ci me plaisait particulièrement par son côté éthéré.

Rendez-vous sur Hellocoton !