Halloween ou faites un sort à la citrouille

Il y a quelques jours, nous avions creusé des citrouilles pour décorer la maison.

Et comme je n’aime rien jeter (et que la citrouille c’est tellement bon), j’ai décidé de recycler l’intérieur des citrouilles en deux plats. Un potage et un dessert.

Le potage n’est pas tout à fait classique, pas de noisettes, de crème ou de Fourme d’Ambert mais plutôt des épices orientales.

Et pour le dessert, j’ai revisité la tarte à la citrouille qui accompagne traditionnellement Halloween aux Etats-Unis.

Dans les deux plats, la citrouille n’est pas que citrouille, elle est aussi potimarron … nous avons creusé les deux … et il est bien plus simple de travailler la citrouille que le potimarron. Je le saurai pour l’année prochaine ! (même si j’ai un gros faible gustatif pour le potimarron).

Potage à la citrouille aux épices

Ingrédients

  • 750 g de chair de potimarron et de citrouille
  • 2 oignons
  • 4 carottes violettes
  • 1 petite pomme
  • 20 g de beurre
  • 200 ml de lait de coco
  • 1l300 de bouillon de poule
  • 1 càs de curry doux
  • poivre

Préparation

  • Couper la chair de la citrouille et du potimarron en gros dés (si vous avez un potimarron ou une citrouille entier/ère, vous n’avez pas à le/la peler s’il s’agit d’un légume biologique. Lavez-la soigneusement et coupez-la ensuite).
  • Emincer l’oignon.
    Couper la pomme en gros dés.
  • Faire fondre le beurre dans une casserole à soupe, y ajouter les oignons et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils blondissent. Ajouter par la suite la citrouille et la pomme. Laisser revenir pendant quelques minutes.
  • Ajouter le bouillon de poule (si vous n’avez pas de bouillon de poule, vous pouvez utiliser des cubes de bouillon).
  • Assaisonner le potage avec le curry et laisser cuire pendant environ 20 min.
  • Une fois les légumes cuits, mixer le tout et ajouter au moment de servir le lait de coco et rectifier l’assaisonnement en poivrant en plus si vous aimez cela.

Petite astuce pour le bouillon de poule : lorsque je fais du bouillon, je fais réduire très fortement ce qui n’a pas été consommé lors du repas et je verse le tout dans un bac à glaçon. Une fois les glaçons formés, je les détache et je les stockes dans un sac à congélation. Ainsi j’ai toujours du concentré de bouillon maison à disposition. Il me suffit alors de l’allonger avec de l’eau.


Tarte à la citrouille, noisette et sirop d’érable

Ingrédients

Pour la pâte brisée (recette inspirée du livre Kitchen Aid).

  • 100 g de beurre
  • 200 g de farine de froment blanche
  • 2 ou 3 càs d’eau froide
  • 1 jus d’une petite mandarine
  • 1 pincée de sel

Pour l’appareil

  • 750 g de chair de potimarron et de citrouille
  • 100 ml de crème fraîche
  • 2 oeufs
  • 90 g de sucre de canne
  • 4 càs de sirop d’érable
  • 2 càs de purée de noisette non sucrée
  • 75 g de noisettes concassées

Préparation

  • Préparer la pâte brisée
  • Verser 200 g de farine avec 100 g de beurre mou et une pincée de sel dans le bol du batteur.
  • Faire tourner le batteur jusqu’à ce que le mélange ressemble à de la chapelure (vitesse 2 au Kitchen Aid en utilisant le batteur plat).
  • Ajouter ensuite petit à petit le jus de la mandarine. Vérifier à ce moment la texture de la pâte, elle doit être lisse mais non collante. Ajouter si nécessaire de l’eau froide.
  • Emballer la pâte dans du papier sulfurisé et laisser refroidir au frigo pendant 30 min.
  • Sortir la pâte du frigo et l’étaler.
  • Chemiser de beurre un moule à tarte  d’environ 24 cm de diamètre et foncer le moule avec l’abaisse.
  • Piquer la pâte avec une fourchette.
  • Décorer les bords de la pâte en pinçant la pâte entre les doigts.
  • Remettre au frigo pendant 30 min au moins.
  • Préchauffer le four à 180°c.
  • Mettre un papier cuisson sur la pâte et y ajouter des haricots blancs (ou autre légume sec) et enfourner le tout pour 20 min au four jusqu’à ce que les bords de la tarte soient très légèrement dorés (il s’agit ici d’une cuisson à blanc, les légumes secs sont là uniquement pour empêcher la pâte de gonfler, ceci permettant d’avoir une même quantité d’appareil partout sur la tarte).
  • Pendant ce temps, préparer l’appareil pour la tarte à la citrouille.
  • Cuire les cubes de citrouille à la vapeur ou avec un fond d’eau jusqu’à ce que la chair devienne très molle (cela prend au moins 15 min).
  • Mettre les cubes de citrouille cuits dans un mixer et réduire le tout en purée.
  • Ajouter ensuite le sucre, le sirop d’érable, la purée de noisette et les noisettes.
  • Mixer le tout.
  • Ajouter pour terminer les oeufs et la crème fraîche.
  • Préchauffer de nouveau le four à 160° s’il n’est plus chaud.
  • Etaler l’appareil sur le fond de tarte précuit.
  • Enfourner pour 1h au moins (vérifiez la cuisson de l’appareil en y enfonçant une aiguille, il doit ressortir à peine humide).
  • Sortir du four et laisser refroidir.
  • Déguster tiède ou froid
Rendez-vous sur Hellocoton !

Trick-or-Treat ! Un mercredi avant Halloween

Cela devient une habitude. Un petit post pour décrire nos activités du mercredi.


Comme vous le savez, dimanche c’est Halloween. De plus en plus, cette tradition anglo-saxonne prend le pas sur les traditions d’ici. Peu d’enfants savent encore la réelle signification des vacances de Toussaint. Je me souviens que pour moi c’était loin d’être une partie de plaisir : fleurir les cimetières me mettait particulièrement mal à l’aise car j’avais du mal à comprendre la tristesse des adultes face aux pierres tombales (et épreuve encore plus difficile pour moi, le repas qui s’en suivait).

Je ne sais pas quels sont les enfants qui participent encore maintenant à ce genre de commémoration. Les vacances de Toussaint évoquent plutôt Halloween, ses déguisements, Jack O’ Lantern, son cortège dans les rues de notre petit village et surtout surtout la récolte des bonbons aux portes des villageois qui accueillent les enfants avec plaisir.
Donc pour accueillir ces enfants chez nous, nous avons passé notre mercredi à décorer notre entrée, avec des bouts de ficelle, du papier cartonné blanc et noir, un sac de laine cardée qui traînait dans le débarras, un miroir et des citrouilles que nous avons creusé (enfin, qui ont été commencées par les enfants ce week-end et qui ont été terminées par maman …).


Et si vous vous demandez quel est l’intérêt de tout cela … je pourrais vous répondre : pour travailler la motricité fine et l’expression artistique de mes enfants … (ou serais-je plus honnête en vous disant qu’il fallait que je les focalise sur une activité pour les canaliser un petit peu et éviter les débordements du mercredi ? Est-ce plus crédible ainsi ?).

Jetez un coup d’oeil ici aussi,  elle a fait un post sur le sujet.

Mes sources d’inspiration : Martha Stewart et son Halloween Central et Tête à modeler

Rendez-vous sur Hellocoton !

Annis à la framboise pour petite fille

Celui-là , j’avais très envie de le faire depuis qu’il est sorti sur la toile.

Seulement pas trop le temps, pas trop d’idées pour la laine …. et puis l’Homme qui n’aimait pas les pointes du châle.

Et pendant l’été, j’ai cédé à la tentation d’acheter de la laine comme ça, dans une ferme moutonnière du coin. Sans savoir ce que j’allais en faire (ben oui quoi, ça ne vous arrive jamais d’acheter la laine comme ça, parce qu’elle vous a tapé dans l’oeil ….. non ? ….. ah …. serais-je une acheteuse compulsive ? :lol: )

Il y a quelques jours en farfouillant mettant de l’ordre dans mon panier à laine pour trouver de quoi faire un shawl pour l’anniversaire de Yes We Shawl, j’ai retrouvé les quelques pelotes de laine couleur framboise. Le choix du patron s’est porté sur l’Annis (et tant pis pour l’Homme).

Trois soirées de dur labeur plus tard (aheum) et un blocage léger (pour ne pas faire trop ressortir les pointes du shawl), le voici :

Aaaaaaaaaaaaah, il ne tient pas sur mes “frêles” épaules … quelle déception …. il est trop petit … ce qui fait les affaires de ma deuxième qui depuis un petit temps me demande un châle …. quelle chance, celui-ci est rose ! Pour elle, il est juste assez long pour le nouer dans le dos et en faire un cache-coeur. Il est adopté (et me voilà dépouillée, faut absolument remédier à ça … Damson peut-etre ?)

Annis Shawl de Susanna IC en 100% angora couleur framboise

Echantillon inconnu, j’ai utilisé 55g d’une laine qui ressemble à de la 4 ply

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeu Kid’s Tricot – 5 cahiers de 5 fiches à gagner.

Comment résister à ce petit jeu ?

J’adore les modèles Kid’s Tricot et je m’apprêtais à en commander de nouveaux et voilà que je vois que sont offerts 5 cahiers avec 5 fiches … un petit commentaire, un petit message sur mon blog et je tente ma chance ! Je ne peux pas laisser passer cela !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ceux qui voulaient être Petits Empereurs

Je boulange tous les jours. Et malheureusement, à force de toujours tourner autour des mêmes recettes, mes enfants commencent à se lasser du pain (ils sont vraiment difficiles y a pas à dire … je me demande quelle serait leur réaction si j’allais chercher du pain au supermarché ! …. si ça tombe, ils aimeraient ça …).

Donc tous les jours, j’essaie de varier. Pas nécessairement les recettes mais plutôt la forme donnée au pain. Un jour des petits pains, un autre jour un gros pain fleur, un autre des pains pita …

Aujourd’hui, pour accompagner ma soupe Bollywood (soupe au chou-fleur, curcuma, cumin et curry), j’ai fait des petits pains Empereur. Rien à voir avec les Kaiseremmel à la croute croquante et la mie blanche et douce. Ici j’ai utilisé une pâte à pain que je fais fréquemment et je les ai façonné comme des petits pains Empereur. Ou du moins tout comme car il existe plusieurs façons. J’ai choisi la plus simple et la plus ludique.

Ingrédients

  • 500 g de farine de froment blanche
  • 100 g de farine d’épeautre complète
  • 50 g de graines de tournesol
  • 30 g de flocons d’épeautre
  • 9 g de levure Bruggeman
  • 20 g d’huile de tournesol
  • 7 g de sel
  • 1 càc de sucre de canne
  • 350 ml d’eau tiède

Préparation

  • Diluer la levure avec l’eau et du sucre dans le bol du batteur et  laisser buller pendant environ 1/4h.
  • Ajouter ensuite l’huile.
  • Dans un autre bol, tamiser la farine de froment et ajouter le reste des ingrédients.
  • Mettre le crochet pétrisseur sur le robot et battre le mélange pendant plusieurs minutes en ajoutant au fur et à mesure la farine préalablement mélangée aux ingrédient restants (sel, flocons d’épeautre et graines de tournesol).
  • Battre jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux parois du batteur, si elle colle encore de trop, ajouter un peu de farine de froment ou si au contraire elle est trop sèche, ajouter un peu d’eau.
  • Une fois la consistance adéquate atteinte, pétrir encore pendant 2 minutes à vitesse 2. jusqu’à ce que la pâte soit élastique et lisse.
  • Couvrir et laisser monter pendant au moins 1h, le temps que la pâte double de volume.
  • Mettre ensuite la pâte sur un plan de travail fariné et la bouler.
  • La diviser en 8 pâtons égaux (en fait, je l’ai divisée en 9 car j’ai réservé un pâton pour que ma minipuce puisse la toucher, la tripatouiller, la manger …. qui a parlé de Montessori ?)
  • Façonner les pâtons en boudins assez fins (environ 40 cm de long).
  • Faire un noeud pour commencer le façonnage du petit pain.
  • Ensuite enrouler les brins de la pâte tout autour du cercle formé et comme les images valent mieux qu’un long discours, voici quelques photos :
  • Poser les petits pains sur une plaque à patisserie et laisser monter à couvert pendant 30 min.
  • Enfourner à four chaud (200°c) pendant 20 min en donnant un coup de buée à l’entrée du four et 5 min après le début de la cuisson (si vous désirez faire des pains plus petits, diminuez le temps de cuisson à 15 min).
  • Sortir du four et laisser refroidir sur une grille.

Guten Appetit !

Et en avant pour la contribution au YeastSpotting

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un mercredi de plus #3

Le post du mercredi (je crois que je vais finir par poster mes activités du mercredi chaque semaine).

Petite journée, activités à faire l’après-midi avec les grands et la mini. Mini qui retourne tout : du bac à bouteilles à mon panier de laine. Mini qui a fait son premier pas (bon faut pas pousser maintenant, le quatre pattes ça va plus vite … donc fait une fois et aucune idée de quand elle se décidera à réellement marcher). Mini qui pousse sa petite chaise le long de la cage de notre lapin, qui monte dessus et essaie de squatter les appartements de ce pauvre Pinou.

Après avoir raconté mes déboires avec un bébé en mode exploration, elle m’a parlé de quelques petites activités à faire avec une minipuce de 11 mois.

– un petit panier avec différentes textures vu que ma puce aime sorti les pelotes de mon panier : je pense faire quelques petits carrés avec des bouts de laine, faire quelques pelotes, et y mettre différentes petites choses commes des coquillages, des marrons, un pot à épices rempli de riz …

– de libérer un de mes placards de cuisine pour y mettre boîtes en plastic et casseroles et dresser ma fille pour qu’elle apprenne le rangement au plus vite la laisser les sortir et les ranger ensuite (surtout les ranger) : vu le peu d’espace dont je dispose pour mettre mes ustensiles de cuisine, je pense que je vais plutôt opter pour une petite étagère ouverte à hauteur à installer près de mon coin cuisine.

– de faire un petit coin psychomotricité (quoi la cage du lapin, ce n’est pas suffisant ?)

J’ai ressorti aussi ce livre de ma bibliothèque :

Ce matin, j’ai mis à disposition de ma minipuce le bac dans lequel se trouvent tous les petits instruments de musique : un xylophone, des maracas, des grelots, une grenouille, un tambourin, un baton de pluie, des flutes à bec, un tambour …

Pour stimuler l’éveil musical, j’utilise cette très belle collection de livres dont mon préféré est “Comptines et berceuses du Baobab”.

Je pense que Saint Nicolas viendra probablement ajouter deux ou trois références de plus.

Si vous voulez en savoir plus sur la méthode Montessori (car je me contente de puiser quelques petites suggestions ici et là pour mes enfants), n’hésitez pas à faire un tour sur la Fabrique des Marmottons et de découvrir les autres blogs mis en lien.

Autre activité qui plait aux enfants le mercredi : atelier culinaire. En général, je fais des biscuits (activité proposée aux 10 enfants présents pour l’anniversaire de mon fils : faire un trésor à diviser et à emporter chez soi avec la pâte sablée que j’avais confectionnée auparavant).

Aujourd’hui, pas de biscuits, je n’ai plus d’oeufs. Et comme le frigo est bien vide, c’est le moment de sortir une boîte de pois chiches de mon stock et de faire du Houmous. Je suis mitigée car j’ai un peu peur que cela n’intéresse personne (j’adore ça moi pourtant). Et tout compte fait, le Houmous a eu un franc succès .. pas chez la grande puce évidemment car tout est mauvais, trop piquant, trop ceci ou cela …. seule la Vache Qui Rit a trouvé grâce à ses yeux. C’est l’occasion d’apprendre aux enfants à peler une gousse d’ail, ouvrir une boîte de conserve, savoir doser une cuillère à soupe, une cuillère à café … (et surtout le plus important : appuyer sur le bouton du mixer ! Ils vont jusqu’à se battre pour savoir lequel pourra le faire cette fois !!).

Ingrédients :

  • 1 boîte de 400 g de pois chiches (220 g égouttés)
  • 3 gousses d’ail
  • 3 petites càs de Tahini (pâte de sésame)
  • 5 càs d’huile d’olive Citrolive (huile d’olive additionnée de jus de citron marque Rapunzel)
  • 2 càs de jus de citron
  • 1 pointe de couteau de piment d’Espelette
  • 3 càc de cumin en poudre
  • 1 pincée de cumin en grains pour décorer
  • une pincée de paprika pour décorer
  • huile d’olive pour décorer
  • une pincée d’Herbamare

Préparation

  • Peler et passer l’ail au gratte-ail
  • Mettre tous les ingrédients au mixer sauf les liquides. Mixer rapidement.
  • Ajouter l’huile d’olive et le jus de citron et mixer jusqu’à ce que le Houmous ressemble à une purée veloutée.
  • Au moment de servir, verser de l’huile d’olive sur le Houmous et saupoudrer de paprika (j’ai ajouté quelques graines de cumin pour faire joli mais cela n’est pas nécessaire).

A déguster avec le pain du jour


Ou alors en dip avec des carottes.

Et pour le reste : tricot, crochet et couture … pas beaucoup d’avancées … trop de choses à faire cette semaine et blessure au doigt qui m’empêche de tricoter et crocheter comme je le veux.

Et vous vous faites quoi le mercredi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gâteau d’anniversaire #2 – Chinois noisette et chocolat

Comme vous le savez déjà, la semaine dernière c’était l’anniversaire de mon grand. Et pour qu’il puisse fêter cela à l’école, j’ai confectionné un gâteau. Ou plutôt une brioche. J’ai eu pitié des institutrices car les bouches et les doigts pleins de chocolat, ce n’est pas toujours des plus gais à nettoyer (surtout lorsqu’il y en a 15).

Donc un petit chinois fera l’affaire. Valeur sûre pour moi car c’est loin d’être le premier. La première fois que j’ai découvert cette brioche alsacienne (sont hors jeu tous les chinois collants que l’on peut trouver en supermarché, je n’ai jamais aimé ça), c’est grâce à Fidji de Passion boulange il y a maintenant plus de trois ans. J’ai depuis fait de nombreuses variantes : du classique aux raisins, au plus gourmand à la pâte à tartiner au chocolat, version Saint-Genix avec des pralines roses …., cette fois, ce sera à la crème de noisette et aux callets de chocolat.

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche :

  • 500 g de farine blanche pour pâtisserie
  • 2 oeufs
  • 9 g de levure Bruggeman
  • la quantité de lait nécessaire pour que le mélange oeufs et lait fasse 290 g
  • 80 g de beurre
  • 7 g de sel
  • 70 g de sucre de canne

Pour la garniture

  • 300 ml de lait
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 100 g de sucre de canne
  • 1 càs de farine ou de maizena
  • 3 càc de purée de noisette Rapunzel (ou Jean Hermé comme vous voulez, du moment qu’elle n’est pas sucrée).
  • 75 g de callets de chocolat Callebaut

Préparation

Pour la pâte à brioche


  • Mettre tous les ingrédients sauf le beurre dans la cuve de la MAP ou dans le bol du batteur.
  • Faire tourner le tout jusqu’à les ingrédients soient amalgamés.
  • Ajouter le beurre coupé en petits morceaux et faire tourner de nouveau le temps que le tout soit intégré.
  • Eteindre la machine si la pâte a été faite en MAP. Laisser reposer pendant 1h.
  • Après 1h de repos, sortir la pâte du bol et la déposer sur un plan de travail fariné
  • Bouler le pâton
  • Etaler ensuite le pâton en un rectangle d’environ 45 cm sur 30
  • Etaler la crème pâtissière tiédie sur la pâte
  • Y ajouter les callets de chocolat
  • Rouler le tout dans le sens de la longueur
  • Couper la pâte en 8 ou 10 morceaux égaux
  • Les disposer dans un moule à manqué beurré
  • Laisser monter pendant 45 min
  • Enfourner dans un four préchauffé à 180° pendant 30 min.

Pour la crème aux noisettes


  • Pendant que la pâte repose, faire chauffer le lait dans un poëlon sans atteindre le point d’ébullition
  • Dans le bol du batteur, mettre les jaunes d’oeuf, le sucre et la farine et battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajouter la purée de noisette, battre jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
  • Ajouter ensuite lentement le lait chaud pendant que le batteur continue à tourner, augmenter alors la vitesse (vitesse 6 au KA).
  • Verser le contenu du bol dans le poëlon chaud et faire cuire à feu vif jusqu’à ce que la crème patissière atteigne la consistance désirée
  • Il est important de battre la crème vivement lorsqu’elle est sur le feu pour qu’elle n’attache pas au fond du poêlon (le feu doit rester vif pour la cuisson).

Dégustez au petit déjeuner, au dîner, au gouter …. à tout moment !
Et en avant pour ajouter cette recette aux recettes collectées sur Yeastspotting

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gateau d’anniversaire #1

Aujourd’hui, mon grand garçon a 7 ans … 7 ans !!! Un p’tit gars maintenant, plus rien à voir avec un petit garçonnet.

P’tit gars qui sait ce qu’il aime, qui sait savourer des mets assez fins et assez étonnants pour son âge : sushis, foie gras et autres du genre. Bon je vous rassure, les pâtes restent son plat préféré ! (fut un temps où il ne mangeait quasi que cela …. heureusement que cela est derrière nous).

Et pour marquer le coup, j’ai décidé de lui faire un gâteau au chocolat. Un vrai de vrai, très chocolaté. Car mon grand n’aime que le chocolat de qualité et de préférence noir. D’ailleurs j’ai tout intérêt à cacher les paquets de 2.5 kg de callets de chocolat que j’achète pour faire de la boulange au risque de voir mon stock fondre comme neige au soleil.

Il s’agit d’un gâteau à trois couches. Trois textures différentes et pas moins de 500 g de chocolat pour maximiser le plaisir ! Une couche de gâteau, une couche de mousse et une fine couche de chocolat craquant. Avec une petite touche en plus de piment d’espelette pour faire ressortir le goût du chocolat. Osez les épices dans le chocolat, cela peut être surprenant.

Ingrédients

Pour la base chocolatée

  • 170 g de callets de chocolat noir Callebaut
  • 4 oeufs
  • 140 g de sucre de canne
  • 1 càs d’eau
  • 1 pointe de couteau de piment d’espelette

Pour la mousse au chocolat

  • 150 g de callets de chocolat noir Callebaut
  • 250 ml de crème fraîche liquide
  • 4 oeufs
  • 1 pincée de sucre de canne
  • 1 pincée de sel

Pour la couche craquante

  • 200 g de callets de chocolat noir Callebaut

Préparation

Pour la base chocolatée

  • Préchauffer le four à 180° et préparer un moule à manqué de 24 cm de diamètre.
  • Faire fondre le chocolat au bain marie avec la cuillère à soupe d’eau jusqu’à ce qu’il forme une masse lisse.
  • Pendant ce temps, séparer les blancs des jaunes (réserver les jaunes pour une autre préparation), battre les blancs d’oeufs en neige avec le batteur à fils (d’abord vitesse 4 et ensuite vitesse 8 pour le KA) jusqu’à ce qu’ils forment des becs. Retirer du bol et réserver.
  • Mettre dans le bol du batteur, le sucre, les jaunes d’oeufs et le piment et battre au batteur plat jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.
  • Ajouter ensuite le chocolat, continuer à battre pour obtenir un mélange homogène.
  • Incorporer par la suite les blancs en neige avec l’aide d’une Maryse.
  • Tapisser le moule de papier cuisson et y verser l’appareil.
  • Enfourner pour 25 min (vérifiez la cuisson, la lame doit rester très légèrement humide).
  • Sortir le gâteau du four, le déposer sur une grille, démouler le gâteau et l’égaliser si nécessaire en aplatissant légèrement la croûte.
  • Laisser refroidir au moins une heure.

Pour la mousse au chocolat

  • Une fois le gâteau froid, vous pouvez dès lors monter la seconde couche du gâteau.
  • Faire fondre le chocolat au bain marie sans incorporer d’eau cette fois-ci.
  • Pendant ce temps, battre les oeufs en neige avec la pincée de sel et de sucre (veillez à les ajouter une fois que les blancs commencent à blanchir et pas avant) en utilisant  le batteur à fils jusqu’à ce que les blancs soient bien serrés. Reserver les blancs dans un récipient séparé.
  • Laver le bol, le batteur et bien les sécher.
  • Préparer la crème fraîche de la même manière que les blancs en neige en s’arrêtant juste avant que la crème n’ait la consistance de la Chantilly.
  • Verser sur la crème les blancs d’oeufs et ensuite le chocolat tiède.
  • Soulever la masse à l’aide d’une spatule et bien incorporer le tout (faites attention de ne pas faire retomber tout en mélangeant trop vite ou trop fort)
  • Remettre le cerclage du moule à manqué sur le gâteau et verser la mousse au chocolat sur le gâteau.
  • Mettre au frigo jusqu’au lendemain (ou du moins au moins quelques heures le temps que la mousse se fige)

Pour le nappage craquant

  • Faire fondre le chocolat au bain marie jusqu’à ce qu’il atteigne la température de 50°
  • Dès que le chocolat est fondu, plonger la casserole dans un bain marie d’eau très froide (voire d’eau et de glaçons). Le tout pour faire redescendre rapidement la température du chocolat.
  • Après quelques secondes dans le bain marie (pas trop sinon le chocolat va se figer), verser le chocolat sur le gâteau et le lisser à la spatule.
  • Remettre au frigo pendant quelques heures avant de procéder à la décoration finale.

Bon appétit !

Après dégustation du gâteau et vu les difficultés de découpe, je vous conseille de chauffer légèrement la lame pour faciliter la coupe du gâteau ou alors vous réduisez drastiquement la quantité de nappage au chocolat :lol:


Rendez-vous sur Hellocoton !

Défi 13 octobre – petits motifs

Allez, je tente ma chance pour conjurer le sort (j’en ai bien besoin maintenant, c’est le moins qu’on puisse dire). Des petites réalisations faites dernièrement, je sors celles-ci qui collent bien avec le thème proposé (et en plus je suis déjà en retard … ça donne bonne impression y a pas à dire !) :

Oslo et Graz en 1 an en jeans et coton de C’est Dimanche

Donald pour poupée de Citronille

Jeans et coton achetés au Stoffenspektakel

Bon je retourne à mes gâteaux …. le post à venir sera gourmand … défilé de gâteaux pour l’anniversaire de mon grand.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Encore un mercredi

Oui bon encore un mercredi … je vous rassure tout de suite, je n’ai pas fait ça aujourd’hui … non non .. c’est ma production de la semaine. Le mercredi je suis trop sollicitée par les enfants pour espérer pouvoir mettre les mains sur ma machine (c’est déjà très très bien si j’arrive à faire deux rangs au tricot ou alors il faut que les enfants soient scotchés devant un dvd très collaborants).

Alors bon .. je résume … j’ai commandé il y a quelques temps les nouveaux patrons de C’est Dimanche : Harlem, Houston et le supplément de l’Oslo. J’avais pourtant dit que c’était fini, plus de pantalons pour mon grand. Trop de temps pour les confectionner alors qu’il les troue plus vite que son ombre. Mais voilà je suis faaiible …. et comme il restait du jean’s dans mon armoire aux tissus, voilà le tissu tout trouvé. Par contre, je suis vraiment très très pauvre en tissu ^^ donc il a vraiment fallu que je fasse une petite commande avec elle chez la Chakra pour coordonner le Harlem avec un Houston. Et voici ce que cela donne :

Liquette Houston de C’est Dimanche en 6 ans

Pantalon Harlem en 6 ans longueur 8 ans

Détails

Tissu Timeless Treasure Berkeley La Chakra

Jeans trouvé au Stoffenspektakel

Appliqués en coupon de tissu (je ne sais plus lequel) acheté chez Fujiquilt

J’ai apporté quelques modifications au pantalon :

  • les genoullières ne sont pas fixées comme précisé dans le patron, j’ai fait un petit éclair sur une jambe et fait deux appliqués sur l’autre jambe
  • pas de passepoil au niveau des genoux .. je n’en avais pas assez, j’ai donc fait des surpiqûres
  • j’ai utilisé les mensurations 6 ans avec une longueur 8 ans pour mon grand.

Ensuite autre petite couture … vendredi le matin commence mal … c’est journée pédagogique et donc les enfants sont à la maison, j’avais complètement oublié et donc j’avais fait ma commande courses sur le net. Je dois trouver de quoi apaiser les foules le temps d’aller chercher mes paniers tout prêts (car pas folle la guêpe, hors de question de traîner trois heures dans les supermarchés avec une meute en furie … ils restent dans la voiture, je charge mes bacs et puis je rentre à la maison !) … voilà un des objets du marché après avoir eu droit à un drame car le pauuuvvrre poupon n’a strictement rien à se mettre, il va aller tout nu au magasin et va prendre froid.

Patron Donald – Citronille

Jeans et tissu à pois achetés au Stoffenspektakel

Aucune modification

Citronille, j’avais dit que l’on ne m’y reprendrait plus : trop grand, trop large … sauf pour les poupées de ce style. La tunique est juste un peu plus courte maintenant car ma fille a très gentiment donné un coup de ciseaux dedans … merci ma puce, ça fait toujours plaisir.

Et dernière couture faite hier sur une envie car ma minipuce n’a pas vraiment besoin de vêtements

Oslo baby avec supplément n°1 en 1 an- C’est Dimanche

Graz en jeans et doublé de coton en 1 an – C’est Dimanche

Tissus achetés au Stoffenspektakel

Boutons de chez Baz’art Bizarre

Pas de passepoil non plus sur l’Oslo car ça me semblait superflu

Et maintenant je me remets au tricot (c’est looonnngg les torsades) :

Cable and Rib Sweater with Hood – Baby Cashmerino n°2 de Debbie Bliss

Rendez-vous sur Hellocoton !