Couleurs d’Islande #7

Et les autres ?

IMG_9035IMG_8594IMG_9493 IMG_9598-2 IMG_9610IMG_8465

Rendez-vous sur Hellocoton !

Couleur d’Islande #6

OcreIMG_9052

IMG_0540 IMG_8585 IMG_8590-2 IMG_8593  Iceland 2014IMG_8437

Rendez-vous sur Hellocoton !

Couleurs d’Islande #4

Vert

IMG_8640 IMG_8848 IMG_8854 IMG_9033 IMG_9113IMG_8538_Heidmork_Gants_02

Rendez-vous sur Hellocoton !

Happy 8

Eh oui, 8 ans pour une grande blonde.

Et hier en voyant le blog de Vanessa Pouzet, j’ai eu terriblement envie de faire un Pavlova pour fêter son anniversaire.

J’ai eu aussi envie de faire des cupcakes à la fraise mais ceux-là n’ont pas assez survécu à l’attaque des enfants migrateurs pour qu’ils soient pris en photo :D

Alors qu’est-ce que j’ai modifié à la recette de Vanessa ?

J’ai fait une meringue selon Mercotte (qui est en fait une recette inspirée de Lenôtre).

Pour celui-ci j’ai utilisé :

  • 200 g de blancs d’oeuf (un reste de ma meringue italienne de la veille avec deux oeuf supplémentaires)
  • 110 g de sucre impalpable
  • 110 g de sucre extra fin
  • un peu de sel
  • Et pas de citron … ben parce que je n’avais pas de citron sous la main.

Alors comme faire :

J’ai d’abord laissé mes blancs d’oeuf à température ambiante pendant une petite heure (pas organisée je suis donc pas possible de laisser à température ambiante plus longtemps ….).

Ensuite j’ai battu les oeufs à petite vitesse au Kitchen Aid pendant environ 5 minutes avec une pincée de sel (jusqu’à ce qu’ils moussent).

J’ai ensuite ajouté 2 càs de sucre à la fois comme préconisé et attendu systématiquement que le sucre soit vraiment bien intégré au mélange.
Ceci m’a pris environ 6-7 minutes.

J’ai ensuite accéléré le Kitchen Aid jusqu’à arriver à vitesse maximale. J’ai laissé tourner le Kitchen Aid jusqu’à ce que les blancs d’oeuf soient bien montés et brillants (de manière à ce que la meringue tienne seule sur la maryse).

J’ai étalé ma meringue sur un papier sulfurisé, fait un petit creux au milieu et enfourné le tout dans mon four chauffé à 120° pendant 1h35. J’ai baissé le four en milieu de cuisson car ma meringue commençait à colorer (oui mon four n’est pas très précis).

Une fois la meringue cuite, j’ai laissé refroidir dans le four porte ouverte.

Pour la décoration, il m’a fallu :

  • 400 m de crème fraîche liquide
  • 30 g de sucre
  • des fruits rouges (ici fraises, framboises et myrtilles) (environ 300g)
  • du basilic et de l’huile essentielle de basilic car comme je l’ai précisé ci dessus, je suis terriblement organisée …. et comme il faut faire infuser du basilic dans la crème et laisser refroidir … j’ai sorti mon flacon d’huile essentielle … j’ai mis une toute petite goutte sur une càc et j’ai mélangé rapidement dans la crème pour que tout ne soit pas incorporé

J’ai monté la crème fraîche au Kitchen Aid une petite demi heure avant de servir (le temps que la crème fasse un petit tour au frigo).

Une fois la crème froide, je l’ai étalée à la poche à douille, mis des fruits à l’envie … et coupé quelques feuilles de basilic.

Et voilà !!!!

Un gâteau simple, qui fait son petit effet et qui ne demande pas une grande expérience en cuisine :).

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Grettir le Grand

Grettir le Grand est un des héros des Sagas Islandaises.
Petit fils de Viking, il était connu pour sa force mais aussi pour son caractère impétueux, il aurait pu choisir la voie du héros mais il a choisi celle du hors-la-loi.

Pendant 20 ans, il a défait tous ceux qui s’attaquaient à lui jusqu’à ce qu’il soit vaincu par un sort.
Comme dans beaucoup de Sagas islandaises, les héros meurent et s’en suivent de sombres histoires de vengeance.

Mais Grettir c’est aussi un patron de Jared Flood.

Je l’avais repéré depuis sa sortie, j’attendais le déclic pour le tricoter. J’ai tergiversé pendant plusieurs jours pour décider quelle taille et quelles aiguilles utiliser. Pour me retrouver à une semaine de Noël avec un pull pour homme à tricoter pour le 24.

J’ai relevé le défi, et j’ai réussi à le terminer trois jours avant la deadline !

J’ai tricoté le tout en De Rerum Natura Gilliat (coloris poivre, poivre et sel, et sel) et en Shetland de l’Echappée Laine.(coloris Mer)

Premier essai pour ces deux laines françaises : essai réussi. La Gilliat est assez rustique de par son filage à partir de laine cardée. A mon avis, c’est une excellente laine pour remplacer les laines tweedées.

Quant à la Shetland, même si elle est très sèche au départ, elle s’adoucit fortement au lavage et a une gamme de coloris très intéressante.

Donc un duo gagnant à rééditer pour un autre projet !

Rendez-vous sur Hellocoton !

In progress #2

Je suis toujours vivante et voici la première chose à vous montrer ….

N’hésitez pas à me demander plus d’infos complémentaires si vous en avez envie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

THE rainbow cake

Aujourd’hui ma grande, ma jolie blonde a 7 ans (quoi ?  …7 ?? Sur que ce n’est pas 2 ou 3 ??).

Et comme je suis une maman tendance se conformant totalement aux désirs de sa fille, j’ai cédé au gâteau totalement girly venant directement des US (bon à cet instant où j’écris ces lignes, elle ne sait pas encore que j’ai cédé, que j’ai écumé les sites internet pour trouver des colorants Wilton dont le délai de livraison était certain, dont les frais de port n’étaient pas exorbitants et que j’ai passé la journée à faire cette chose malgré un sérieux lumbago).

Voici ma version, recompilée après avoir lu plein (mais plein plein) de blogs sur le sujet.

Je me suis basée ensentiellement sur la recette de Christophe pour la génoise. Et puis je suis partie en live pour la ganache … un peu de lemon curd (ah zut, il n’y en a pas au supermarché .. je dois en faire moi-même … hop un tour chez Papilles et Pupilles ….) et puis avec ça je fais quoi ? … THE crème au beurre à la meringue italienne ? (ah non, fais simple svp …. donc mascaropone, crème fraîche, sucre et citron). Et zut, je n’en ai pas prévu assez ….. et hop une petite couche de sprinkles, de papillons, de paillettes et de coeurs ….. ça le fait non ?

Ingrédients :

Pour la génoise :

  • 450 g de farine T65
  • 375 g de sucre
  • 35 cl de lait
  • 220 g de beurre doux pommade
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 paquet de levure chimique
  • 5 oeufs
  • extrait concentré de citron
  • colorants

Pour le lemon curd

  • 95 g de sucre impalpable
  • 55 g de beurre doux pommade
  • 75 ml de jus de citron
  • 2 oeufs moyens

Pour la crème au mascarpone

  • 500 g de mascarpone
  • 8 càs de crème fleurette
  • le jus d’1/2 citron
  • 3 càs bombées de sucre impalpable

Préparation

Pour la génoise

  • Mettre les oeufs et le sucre dans le bol du batteur et faire blanchir.
  • Ajouter le beurre pommade et battre rapidement jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  • Ajouter la farine, le sel, la levure et l’extrait de citron par petites quantités dans l’appareil et battre de nouveau.
  • Terminer par le lait en l’introduisant doucement.
  • Diviser ensuite la pâte en nombre de couches que vous désirez (ici 6) et y mélanger une petite pointe de couteau de colorant.
  • Préchauffer le four à 180°c.
  • Cuire les génoises une par une (ou deux par deux quand vous avez deux plaques à pâtisserie, deux moules à manqué etc …). Pour ce faire, déposer le moule à manqué (ici un moule à manqué de 25 cm de diamètre) sur une feuille de cuisson (ou sur une plaque en silicone) sans le fond du moule. Verser la pâte au milieu sans nécessairement l’étaler. Enfourner et laisser cuire pendant 11-12 min.
  • Sortir la génoise et la laisser refroidir sur une feuille de cuisson ou une grille.
  • Pendant ce temps, préparer le lemon curd.

Préparation du lemon curd

  • Mettre le beurre pommade, le jus de citron et le sucre impalpable dans un plat en verre supportant la chaleur.
  • Faire fondre le tout au bain-marie.
  • Battre les deux oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Et les ajouter au mélange.
  • Laisser cuire le mélange jusqu’à ce qu’il soit bien épais (attention à toujours mélanger, ne faites pas comme moi, ne répondez pas au téléphone en vous disant qu’au bain marie ça ne risque rien ….).
  • Laisser refroidir le tout.

Pour le glaçage au mascarpone

  • Battre la crème fraîche en chantilly et la réserver.
  • Battre le mascaropone, le jus de citron et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit allégé.
  • Ajouter ensuite la crème fraîche à la spatule et réserver au frigo avant de monter le rainbow cake.
  • Monter le rainbow cake en alternant les couches de lemon curd (la couche de lemon curd et de mascarpone doit être mince entre les génoises) et de ganache.
  • Terminer en glaçant et en décorant le cake.
  • Mettre au frigo au moins deux heures pour que le glaçage se fige.
  • Ensuite regarder les yeux émerveillés de sa fille …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je teste ….. les petits beurres maison

Pas de tricot ce jour (je tricote en mode TGV mais pas encore à ce point quand même). Juste une petite recette faite avec les deux grands ce matin. De quoi les occuper et les empêcher de se mordre le bout de nez à tout bout de champ car ils sont à l’intérieur de la maison depuis trois jours.

Car youpie l’hiver est fini !!! Vive le printemps …. belge …. donc belge veut dire drache nationale.

Je teste donc avec les deux grands édentés (trois dents en moins en trois jours) les petits beurres maison. Recette trouvée dans le dernier Saveurs du mois dernier. J’y ai apporté une petite touche perso et quelques modifications quant au procédé.

Ingrédients :

  • 200 g de sucre de canne blond
  • 200 g de beurre demi-sel
  • 1 pincée de sel
  • 120 g d’eau
  • 500 g de farine de blé ancien T65
  • la moitié d’un paquet de levure chimique (l’équivalent d’une càc bombée)

Préparation :

  • Mettre le sucre et un peu d’eau dans la casserole et le laisser colorer sur feu vif, ajouter le beurre, le reste d’eau et le sel et laisser fondre à deu doux tout en mélangeant très régulièrement.
  • Une fois le mélange bien amalgamé, laisser refroidir le tout pendant environ 30 min en mélangeant de temps en temps pour que la préparation reste homogène.
  • Dans le bol du Kitchen Aid, mettre la levure chimique et la farine. Et y incorporer le mélange beurre-sucre-eau en une fois.
  • Faire tourner le Kitchen Aid à petite vitesse pour obtenir une pâte compacte, homogène et légèrement ferme.
  • Emballer le pâton dans du papier film et le placer au frigo pour au moins 3 heures.
  • Dès que le pâton est très ferme, le sortir du frigo et l’étaler au rouleau sur une épaisseur d’environ 2 mm (pas plus sinon vous aurez des palets bretons et non des petits beurres) et former les petits beurres avec un emporte-pièce adapté
  • Enfourner pendant 13 à 15 min à four chaud (180°) tout en surveillant régulièrement la cuisson. Le petit beurre doit être blond au centre et légèrement brun sur les côtés.

Bon appétit ! Et je croque dans un des coins

Et vous les petits beurres, vous les mangez comment ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petit fromage frais à la ciboulette

Je vous avais dit que j’étais atteinte d’un nouveau virus (si ce n’était qu’un seul virus …).

Je suis donc fière de vous montrer mes premiers résultats acceptables/mangeables/présentables de qualité (on se croirait dans un jeu télé, tiens ..).

Un joli petit fromage au lait de vache et à la ciboulette, qui aurait pu s’affiner un peu plus mais qui n’a pas supporté les assauts des enfants (j’ai du faire un choix cornélien : vous le montrer maintenant ou bien ne rien à voir du tout à mettre dans la boîte).

Ingrédients

  • 1 l de lait de vache bio pasteurisé
  • 1 càc de sel
  • 3 gouttes de présure
  • 3 càs de faisselle bio ou 200 ml de petit lait de votre précédente fournée

Préparation

  • Faire chauffer le lait à 40° pendant 3 min et le laisser tiédir.
  • Diluer la faisselle et le sel dans un peu de lait avant d’ajouter le tout dans le reste du lait.
  • A ce stade, ajouter la présure et mélanger doucement (attention, mélangez à peine, juste pour dire de diluer la présure car la présure fait cailler le lait très vite et en agitant le tout vous n’aurez pas un beau caillé mais plutôt des grumeaux style cottage cheese … ah tiens … si j’essayais le cottage cheese ..).
  • Comme j’ai acquis une Multidélices de Seb, je verse de suite le lait dans les pots de la machine et je programme le tout en mode 2 pour 15h (il est certainement possible de faire le fromage sans Multidélices, j’ai déjà fait de la ricotta et du mascarpone sans la fromagère).
  • Après 15h, mettre les petits pots en mode égouttage pendant 15 min. Prélever le petit lait (pour une prochaine fournée, vous pouvez aussi le congeler pour des utilisations ultérieures).
  • Attendre de nouveau 15 min et prélever le petit lait.
  • Comprimer le fromage avec de la gaze, jeter le petit lait et mettre le tout au frigo (comme j’utilise beaucoup la Multidélice et que je n’ai pas envie que les pots restent longtemps au frigo, j’ai récupéré des pots de faiselle du commerce. Donc après les 2*15 min d’égouttage, je transfère le tout dans un pot à faisselle, je presse et je mets au frigo).

  • Jeter le petit lait plusieurs fois par jour pendant 3 jours (le fromage deviendra de plus en plus ferme).
  • Après 3 jours, transférer le fromage sur une assiette recouverte de mousseline ou de gaze, saler sur une face (ne salez pas trop sinon ce sera immangeable).
  • Répéter cette opération trois jours de suite en veillant à changer la gaze si nécessaire (vous pouvez récupérer la gaze en la lavant et en la mettant sécher).
  • Le 4ème jour, rouler le fromage dans de la ciboulette émincée.

A déguster sur du pain frais !

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pain torsadé à l’ail et aux herbes aromatiques

Avant de partir, je vous laisse le temps de cogiter sur cette petite recette (du moins celles qui boulangent régulièrement).

Comme j’ai enfin des bannetons professionnels, je peux pousser le taux d’humidité de mes pains assez loin pour obtenir une mie très aérée.

Bon ici le pain n’est pas ultra aéré … (vous allez me dire, pourquoi les bannetons alors ? Ben pour garder la forme du pain, pardi !). Il n’est pas aéré car il est farci d’ail (beaucoup d’ail), d’huile d’olive et d’herbes aromatiques.

Un pain qui se passe de garniture et qui embaume la cuisine lorsqu’il cuit.

Ingrédients :

  • 700 g de farine grise de froment (équivalent T85)
  • 460 g d’eau
  • 2 g de levure
  • 15 g de sel
  • 3 càs d’huile d’olive
  • 6-7 gousses d’ail (ou moins ou plus, ça dépend si vous aimez ça … ou pas)
  • des herbes aromatiques : thym, romarin, basilic, sarriette, origan etc …
  • gros sel ou mieux de la fleur de sel
  • poivre noir du moulin

Préparation :

La veille :

  • Préparer la poolish avec 200g de farine, 230 ml d’eau et 2 g de levure fraîche.
  • Laisser la poolish travailler au moins toute une nuit (plus de 8h) pour obtenir une colonisation bactérienne idéale (je rappelle qu’une poolish adéquate est une poolish qui commence à s’effondrer au milieu).

Le jour même :

  • Préparer le pain en mettant la poolish, le reste de l’eau et de farine et le sel dans la machine à pain ou le bol du kitchen aid (pour le KA, faire tourner d’abord à petite vitesse 1 pendant 3-4 min et ensuite accéler à 2). Faire tourner la machine pendant environ 12 à 15 min.
  • Laisser reposer le pâton pendant 30 min.
  • Sortir le pâton de la cuve, le peser, le diviser en deux parties égales, les façonner en boule et les poser sur le plan de travail fariné. Laisser reposer quelques minutes le temps que la pâte se détende.
  • Pendant ce temps, mettre les gousses d’ail épluchées, l’huile, le sel, le poivre et les herbes dans un mortier et piler le tout jusqu’à ce que l’ail soit concassé mais pas en pulpe.
  • Etaler les deux pâtons en deux formes rectangulaires identiques.
  • Etaler la préparation sur les rectangles en évitant les bords pour pouvoir travailler ensuite la pâte.

  • Rabattre le paton comme sur la photo (de chaque côté sur le milieu).
  • Pincer chaque pâton au milieu pour souder le paton, le rouler pour en former une baguette.
  • Joindre les deux pâtons par un des deux bouts et torsader le tout en une tresse à deux brins.
  • Souder le bout final et déposer dans le banneton.
  • Couvrir d’un ligne légèrement humide et laisser pointer au moins pendant 4h (en fonction de la température de la pièce, le pâton doit avoir doublé de volume).
  • Préchauffer le four à 220°c.
  • Déposer le pâton sur la plaque à pâtisserie en ne le retournant pas trop violemment (pour qu’il ne perde pas son volume) et le fleurer.
  • Enfourner en donnant un coup de buée.
  • Après 5 min, abaisser la température à 200° et laisser encore cuire pendant 30 min.
  • Sortir du four, écouter chanter et déguster encore tiède !

Un petit tour sur le Yeaspotting ? C’est par ici !

Bonnes vacances et à bientôt !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !