Mmm, parfois, je me demande si je ne procrastine pas un peu trop en reportant systématiquement les publications sur mon blog (souvent je me dis en plus que je vais traduire le tout en anglais. Et je suis trop paresseuse pour le faire).

Donc voilà, le coup de tonnerre des attentats a un peu brisé mon envie de vous parler de l’histoire autour du châle Tarrant. Faut dire aussi que toutes les photos ne sont pas encore développées.

Car la vie est là, elle est parfois calme et parfois tempéteuse.
Depuis trois semaines, nous sommes passés par toutes les couleurs.
De la joie de fêter mon anniversaire à Amsterdam aux attentats. Et au placement de ma mère dans une maison de repos car son état se dégradait de plus en plus.

Avec les bobos habituels des enfants et des ados. Et les vacances de Pâques qui sont tout sauf des vacances pour moi.

Pour ne pas vous laisser sur votre faim, je partage quelques petites choses. En attendant mieux dans quelques jours (peut être semaines :lol:)

fairywings_2 bluemoondancer wip_plucky_2Et puis aussi …. la famille s’agrandit ….

poulettes poulettes_1 poulettes_2A bientôt ? (le printemps est là, promis, je sors de ma caverne).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand je ne tricote pas, je fais quoi ? …

Je fais ça pardi ….

tarrant_teasing_3 tarrant_teasing_6tarrant_teasing_7 tarrant_teasing_5 tarrant_teasingAlors, pourquoi est-ce que je vous montre ces photos ? Peut être un peu pour parler de tout ce qui entoure un patron de tricot. Car oui, ces photos ci dessus sont les photos qui ont été faites pendant un shooting photo pour le prochaine patron du club shawl.

Donc c’est l’occasion de vous parler de ce qui se passe derrière le rideau.

Quand je crée un patron, je pense souvent en terme d’atmosphère ou de thème. Nous discutons avec mon mari de la direction que nous allons prendre. Cela est basé sur les couleurs que j’ai en main, ou sur une idée qui passe, ou sur une contrainte qui m’est imposée (car dans un magazine, pour une collaboration, parfois le thème est imposé, voire la pièce, les techniques ou le style).
Vient ensuite la partie prototypage, la partie qui m’amuse le plus. Après celle-là, vient l’écriture et la traduction, la partie qui m’amuse le moins.

Ensuite, je passe aux tests, qui sont parfois faciles et parfois ardus. Car oui, moi aussi je suis humaine et parfois, je m’emmêle les pinceaux (parfois ou souvent, ça dépend où se place le curseur).

Le patron est en parallèle tech edité par ma tech editor de compétition, Polly de Butterscotch Press.

Une fois tech edité, il est relu par une autre personne de compétition, Charlotte.

Et comme ces personnes sont aussi des humains, parfois il y a des coquilles qui passent.

Après tout cela, il reste encore les photos. Et parfois, c’est simple, parfois ça l’est moins.

Les contraintes du temps nous jouent des surprises (lorsque le Divergence est sorti, nous voulions prendre les photos dans une forêt dénudée, brune …. et nous avons eu droit à 50 cm de neige …).

Les contraintes physiques, de moyens sont là aussi. Donc souvent nous faisons avec les moyens du bord.

Dans le cas du shooting ici présent, une journée de travail a été nécessaire. Nous étions 6 pour quelques photos que vous verrez bientôt.

Mes trois enfants qui ont joué un rôle plus ou moins important.

Mon grand qui a fait l’aide pour transporter le matériel, qui a joué au modèle. Ma grande qui a assuré la mise de la table et le repas de midi, qui a joué aussi au modèle et la mini qui a surtout beaucoup râlé et fait rire tout le monde avec son humour caustique.

Notre modèle habituel qui a usé de son talent de maquilleuse pour faire des maquillages magnifiques …. trois heures de travail.

Mon mari qui a joué le photographe, le chauffeur, le coursier et l’assistant qui va trouver les voisins pour qu’ils nous prêtent une table de jardin.

Et moi qui ait joué à la cuisinière (faire un gâteau), à l’accessoriste (décorer le chapeau du chapelier, inventer une “potion” de rétrécissement, chercher dans mes armoires les tasses, théières nécessaires, farfouiller dans mon armoire à tissu pour trouver le tissu qui pourrait convenir), à la costumière et l’assistante photo.

Tout ce blabla pour vous dire que oui, dans une production, il y a énormément de personnes impliquées, voilà pourquoi les génériques de fin de film prennent autant de temps et valent la peine que l’on reste jusqu’au bout du film pour voir défiler le nom d’inconnus mais qui sans eux de film il n’y aurait pas.

J’ai ainsi levé une partie du voile, peut être ai-je piqué votre curiosité aussi :)

En tout cas, rdv le 20 mars pour le prochain patron du club shawl.

Il vous est toujours possible de le rejoindre ici : Club Shawl

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le point brioche à plat

Voici une nouvelle vidéo en français sur le point brioche à plat. Qui ne se tricote qu’avec des br-end (ou brk en anglais) et des br-gl. j (ou yfsl1yo) (en clair des jetés).

J’aborderai le point brioche en rond dans une autre vidéo.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et quand je ne crée pas, je fais quoi ….

Alors aujourd’hui, j’avais prévu de vous poster une vidéo du point brioche, un autre tutoriel pour vous aider.

Mais c’était sans compter que mon mari est en pleine phase “minimalisme” et désencombrement, il doit sentir le printemps arriver. Donc au lieu de poster mes vidéos, j’ai passé mon week-end à faire du rangement …

Donc, voilà, je partage aussi quelques réalisations faites avec des restes …. oui, le désencombrement doit me contaminer aussi.

Attention, avalanche de photos (choses déjà montrées en partie ou non)

treppencowl_1 nidratous_3 nidratous_2 bounce_blancket duotone_cowl_3 bray_lierynn underlying_structure

Tout ça, ça équivant à 800 g de laine …. (j’ose vous dire que j’en ai rentré 2kg500 sur la même période … hem …)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point brioche – diminution quadruple (video inside)

Voici la dernière vidéo sur les augmentations et diminutions du point brioche unicolore à plat.

Il s’agit des diminutions quadruples (br4dec en anglais)

N’hésitez pas à me faire part de ce que vous pensez de ces quelques vidéos pour que je puisse m’améliorer, de même que n’hésitez pas à me suggérer quelques techniques que vous aimeriez voir en vidéo.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ruby On Rails – Shawl Club

Deuxième jour, deuxième patron :) (je commence l’année en force, ça ne durera pas, vous n’aurez pas à faire surchauffer vos aiguilles).

Voici Ruby On Rails ! Le premier châle du Club Shawl.
ruby_on_rails_11

ruby_on_rails_10

ruby_on_rails_9

ruby_on_rails_8

ruby_on_rails_7

ruby_on_rails_6

ruby_on_rails_5

ruby_on_rails_4

ruby_on_rails_3

ruby_on_rails_2Alors, quelle est la petite histoire de ce châle ? Car il y a une petite histoire.

Tout d’abord, c’est un peu la combinaison de deux amitiés : mon amie teinturière Lilou qui a créé cette teinte pour son club de laine. Couleur qui s’appelle Moulin Rouge. Il m’aura fallu presque deux écheveaux pour créer ce châle, le deuxième écheveau étant offert par une autre amie, Mumu.

J’ai choisi de ne de pas créer un châle parfaitement triangulaire, les bords supérieurs sont inclinés vers le bas pour représenter les arêtes du rubis. Rubis, c’est aussi le pseudo de mon amie Mumu (vous suivez ?)

Mais pourquoi On Rails ? Si vous avez quelques notions d’informatique, vous saurez que Ruby On Rails est un langage informatique de développement web. Et si vous ne le savez pas, mon cher et tendre est aussi informaticien dans la vie …. mais ce n’est pas tout, Ruby on Rails c’est aussi un clin d’oeil au concepteur de Ravelry, qui a codé cette caverne d’Ali Baba avec ce langage.

Voilà pour la petite histoire, parfois, les brainstormings familiaux nous amènent à des résultats surprenants.

Pour en revenir au châle, il aura nécessité environ 650 m de laine fingering avec des aiguilles 3.75 mm. Il n’est actuellement disponible que via le Club Shawl. Il sera disponible seul dans 6 mois.

Si vous voulez souscrire au club, cela est toujours possible, il suffit alors de vous inscrire ici : Club ou sur Ravelry et de rejoindre le groupe Ravelry si vous en avez envie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hizakura

Ce blog est bien tranquille depuis quelques temps …

Et pourtant, je vous concocte quand même de petites choses mais vu qu’elles sont secrètes, je ne peux les dévoiler qu’en temps et en heure.

Voici la toute première, un patron créé en collaboration avec Prettylaine pour Noël. Soyons égoïstes … un petit cadeau de soi-même à soi-même, ça fait du bien non ?

Donc voilà, vous pourrez trouver des kits en Handmaiden Fine Yarns (attention, tuerie de douceur à l’horizon) chez Prettylaine. Soit en Lace Silk, soit en Marrakech soit en Sea Lace. Donc un minimum de 70% de soie.

Pour celles qui n’auraient jamais tricoté de la soie pure, il faut savoir que ça glisse beaucoup donc Cannie vous propose un fil qui accroche un peu plus.

Le patron en lui-même est destiné aux bons débutants qui n’ont pas peur de la nouveauté. Il n’y a pas de grille compliquée à suivre, pas de rgs envers en dentelle. Bref, un châle parfait pour s’exercer. Si vous faites le choix d’utiliser de la soie, je le classerais plutôt dans la catégorie intermédiaire.

Alors, parlons un peu de ce châle … il est rose, plein de tous petits motifs et une bordure en dentelle ciselée travaillée en parallèle au corps (je sais que certaines ne sont pas adeptes de la bordure en perpendiculaire).

Il s’appelle Hizakura car les petits motifs et la couleur me faisaient penser aux cerisiers du Japon qui bordaient la drève de mon école. Tous les printemps, ils fleurissaient énormément et illuminaient la route d’un rose poudré. Excellente diversion que de voir ces arbres magnifiques onduler sous le vent et saupoudrer la route de leurs petits pétales.

Hizakura Shawl by ChristalLK Hizakura Shawl by ChristalLK Hizakura Shawl by ChristalLK  Hizakura Shawl by ChristalLK Hizakura Shawl by ChristalLK Hizakura Shawl by ChristalLK Hizakura Shawl by ChristalLK Hizakura Shawl by ChristalLKLe patron est disponible seul sur Ravelry uniquement en anglais (il sera disponible en français après l’exclusivité)

Et il est disponible en kit chez Prettylaine (en français et en anglais).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Swap Tricot and Co

Avant de donner les résultats de mon petit concours, je vous montre l’échange qui a eu lieu sur Tricot and Co cette année encore. Cela devient maintenant une tradition : un swap pour l’anniversaire du groupe francophone le plus important de Ravelry.

L’année dernière, c’était Sabine que je swappais et cette année c’est elle qui me swappait. Voici donc ce que j’ai reçu :

swap2015_7Un goût de Bretagne et un magnifique châle (Afterglow) en baby alpaga collector de chez Laurence.

Et moi j’ai concocté un châle de Justyna (Lete’s knits) en pure soie de The Natural Studio pour ma swappée (je n’ai pas pris de photos des gourmandises …. mais il y en avait : du fudge irlandais, du chocolat belge et du thé luxembourgeois).

swap2015_11 swap2015_10 swap2015_9Encore une fois, c’était avec impatience et un peu de stress je l’avoue que j’attendais que ma swappée reçoive son colis, peur de décevoir encore et toujours.

Et tout compte fait, je pense qu’elle l’aime :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 ans – 5 years

5 ans ….. 5 ans que j’écris ce blog et parfois je me demande si je continue ou pas.

5 years … 5 years that I write this blog and I often wonder if I continue to write this one or not.

Il devient tellement plus facile maintenant de prendre une photo et d’y ajouter un petit commentaire pour donner de ses nouvelles et tellement plus ardu de se mettre devant son clavier pour rédiger un billet.

It’s so easier to take a picture and write a little comment below it to give you some news and so harder to sit behind my PC to write a note. 

5 ans qui ont commencé par la cuisine émaillée de couture pour n’être quasi plus qu’un blog consacré au tricot.

5 years that have begun by cooking and sometimes sewing posts and now it’s virtually a knitting blog

Mais 5 ans quand même … je ne suis pas du genre à fêter les anniversaires (nous dirons plutôt que j’ai une furieuse tendance à les oublier. Du moins ceux-ci, je n’oublie pas les anniversaires de mes enfants ni de mon mari … n’allez pas me faire dire ce que je ne dis pas) mais 5 ans, c’est 5 ans.

But it’s 5 years anyway! I am not the type of person who celebrate birthdays (this type of birthdays … of course, I can assure you immediately that I don’t forget DH and my monsters birthdays! :p) … but 5 years, it is not “nothing”!

Donc pour fêter ça dignement, je vous propose un petit jeu, facile ou pas ….

So to celebrate fittingly this birthday, I suggest a game!

Il y aura deux ebooks Colors of Iceland et deux ebooks From Scotland With Love à gagner.

There will be 2 Colors of Iceland and 2 From Scotland With Love to win.

Pour ce faire, vous aurez à me noter ci dessous et uniquement ci dessous les réponses à cette photo :

Vous aurez à reconnaître les échantillons qui sont sur la photo et me dire à quel design ils se rapportent (et mention spéciale à celle qui trouve le design, la qualité et la couleur utilisée).

To this end, you have to leave a comment here and only here and you have to recognize these swatches below and what are the designs which they relate (a special mention should be made of those who find designs and composition and colors of yarns used for these designs).

jeu_clk_5ansS’il y a plus de bonne réponse que de lot, je procéderai à un tirage au sort.

If there are more correct answers than prizes, I will proceed to a drawing

Vous pouvez trouver tous les designs ici : http://www.ravelry.com/designers/christelle-nihoul

You can find all my designs here : http://www.ravelry.com/designers/christelle-nihoul

Et pour finir, vous pourrez bénéficier d’une réduction de 30% sur tous mes patrons (sauf les ebooks) jusqu’au 15 octobre.

And because it is my birthday blog, all my patterns are 30% off except ebooks.This promotion is starting from now and ending on 15th of October at 12:00 PM (GMT+1).

 

EDIT de dernière minute : vous avez jusqu’au 15 octobre :) (et un petit indice : pas de châles dans l’histoire)

A little EDIT : you can post your answers till 15th of October (and a little clue: there is no shawl in the answers :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coming out avec l’Isay

Aujourd’hui, je vais vous parler du patron Isay que j’ai conçu pour l’ebook From Scotland with Love.

Et contre toute attente, non, je ne parlerai pas de la construction du patron (que j’ai abordée ici) mais plutôt de pourquoi j’ai fait le choix de le concevoir pour moi et pourquoi que j’ai décidé de le porter moi sur les photos.

Au mois de juillet, j’ai fait un atelier sur l’adaptation d’un patron à sa morphologie. Isay est donc la suite logique de cet atelier.

Dans le monde du tricot comme dans le monde de la mode, les filles qui n’ont pas une morphologie attendue par les grands gourous ne sont pas représentées. Ou alors par des professionnels comme Gauthier.
Je constate aussi que la majorité des femmes qui tricotent, qui se montrent le plus et qui sont le plus appréciées sont évidemment des filles avec une morphologie classique, “normale”.

Parfois, un ovni ou l’autre, mince ou gros, suscite l’attention. Mais sans plus.

Mais pourquoi ?

Est-ce normal que moi, qui créée des tricots, n’en fasse jamais pour moi ? Que je me punisse moi-même de ne pas porter ce que je crée ?

Après tout, oui je ne suis pas standard mais je suis moi. Et je suis celle qui va vivre avec son corps jusqu’à la fin de ses jours. Et plutôt que le détester, ne serait-il pas temps de l’aimer et de le mettre en valeur. Et aussi de montrer aux autres qu’aimer son corps, c’est le premier pas vers la guérison ?

C’est le premier pas vers la libération du carcan qui nous est imposé par l’entourage, les proches, les moins proches, les donneurs de leçons, les je me mêle de ce qui ne me regarde pas et les bien intentionnés. Pourquoi en arrivons-nous au point de nous imposer la souffrance continuelle des régimes inefficaces en tout genre pour ressembler à une minorité de la population, idéal que de toute façon la majorité des femmes n’atteindra pas ? Qui n’a pas entendu le fameux adage “il faut souffrir pour être belle” ? Mais ne peut-on pas être beau en étant gros, ou mince, ou petit ou grand ? Pourquoi nous imposons-nous ça alors que nous méritons bien mieux ?

Donc voilà, après beaucoup de réflexion et de travail sur moi même, j’ai pris la décision de créer quelque chose qui m’irait mais qui irait aussi aux autres. Que l’on fasse un XXS ou un L ou bien un 3XL.

La preuve en image du XS au 3XL.

Isay sweater by ChristalLK Designs Isay sweater by ChristalLK Designs Isay sweater by ChristalLK Designs Isay sweater by ChristalLK Designsisay_MA

isay_sandrineisay_stephSurtout faites-vous plaisir, accordez-vous le droit de vous trouver belles avec vos défauts et vos qualités. Car c’est qui fait que vous êtes vous. Vous n’en serez que plus belles encore.

Merci encore à mes fidèles testeuses qui se reconnaîtront (et au petit testeur en herbe qui est toujours bien au chaud pour le moment).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !