Happy 8

Eh oui, 8 ans pour une grande blonde.

Et hier en voyant le blog de Vanessa Pouzet, j’ai eu terriblement envie de faire un Pavlova pour fêter son anniversaire.

J’ai eu aussi envie de faire des cupcakes à la fraise mais ceux-là n’ont pas assez survécu à l’attaque des enfants migrateurs pour qu’ils soient pris en photo :D

Alors qu’est-ce que j’ai modifié à la recette de Vanessa ?

J’ai fait une meringue selon Mercotte (qui est en fait une recette inspirée de Lenôtre).

Pour celui-ci j’ai utilisé :

  • 200 g de blancs d’oeuf (un reste de ma meringue italienne de la veille avec deux oeuf supplémentaires)
  • 110 g de sucre impalpable
  • 110 g de sucre extra fin
  • un peu de sel
  • Et pas de citron … ben parce que je n’avais pas de citron sous la main.

Alors comme faire :

J’ai d’abord laissé mes blancs d’oeuf à température ambiante pendant une petite heure (pas organisée je suis donc pas possible de laisser à température ambiante plus longtemps ….).

Ensuite j’ai battu les oeufs à petite vitesse au Kitchen Aid pendant environ 5 minutes avec une pincée de sel (jusqu’à ce qu’ils moussent).

J’ai ensuite ajouté 2 càs de sucre à la fois comme préconisé et attendu systématiquement que le sucre soit vraiment bien intégré au mélange.
Ceci m’a pris environ 6-7 minutes.

J’ai ensuite accéléré le Kitchen Aid jusqu’à arriver à vitesse maximale. J’ai laissé tourner le Kitchen Aid jusqu’à ce que les blancs d’oeuf soient bien montés et brillants (de manière à ce que la meringue tienne seule sur la maryse).

J’ai étalé ma meringue sur un papier sulfurisé, fait un petit creux au milieu et enfourné le tout dans mon four chauffé à 120° pendant 1h35. J’ai baissé le four en milieu de cuisson car ma meringue commençait à colorer (oui mon four n’est pas très précis).

Une fois la meringue cuite, j’ai laissé refroidir dans le four porte ouverte.

Pour la décoration, il m’a fallu :

  • 400 m de crème fraîche liquide
  • 30 g de sucre
  • des fruits rouges (ici fraises, framboises et myrtilles) (environ 300g)
  • du basilic et de l’huile essentielle de basilic car comme je l’ai précisé ci dessus, je suis terriblement organisée …. et comme il faut faire infuser du basilic dans la crème et laisser refroidir … j’ai sorti mon flacon d’huile essentielle … j’ai mis une toute petite goutte sur une càc et j’ai mélangé rapidement dans la crème pour que tout ne soit pas incorporé

J’ai monté la crème fraîche au Kitchen Aid une petite demi heure avant de servir (le temps que la crème fasse un petit tour au frigo).

Une fois la crème froide, je l’ai étalée à la poche à douille, mis des fruits à l’envie … et coupé quelques feuilles de basilic.

Et voilà !!!!

Un gâteau simple, qui fait son petit effet et qui ne demande pas une grande expérience en cuisine :) .

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

THE rainbow cake

Aujourd’hui ma grande, ma jolie blonde a 7 ans (quoi ?  …7 ?? Sur que ce n’est pas 2 ou 3 ??).

Et comme je suis une maman tendance se conformant totalement aux désirs de sa fille, j’ai cédé au gâteau totalement girly venant directement des US (bon à cet instant où j’écris ces lignes, elle ne sait pas encore que j’ai cédé, que j’ai écumé les sites internet pour trouver des colorants Wilton dont le délai de livraison était certain, dont les frais de port n’étaient pas exorbitants et que j’ai passé la journée à faire cette chose malgré un sérieux lumbago).

Voici ma version, recompilée après avoir lu plein (mais plein plein) de blogs sur le sujet.

Je me suis basée ensentiellement sur la recette de Christophe pour la génoise. Et puis je suis partie en live pour la ganache … un peu de lemon curd (ah zut, il n’y en a pas au supermarché .. je dois en faire moi-même … hop un tour chez Papilles et Pupilles ….) et puis avec ça je fais quoi ? … THE crème au beurre à la meringue italienne ? (ah non, fais simple svp …. donc mascaropone, crème fraîche, sucre et citron). Et zut, je n’en ai pas prévu assez ….. et hop une petite couche de sprinkles, de papillons, de paillettes et de coeurs ….. ça le fait non ?

Ingrédients :

Pour la génoise :

  • 450 g de farine T65
  • 375 g de sucre
  • 35 cl de lait
  • 220 g de beurre doux pommade
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 paquet de levure chimique
  • 5 oeufs
  • extrait concentré de citron
  • colorants

Pour le lemon curd

  • 95 g de sucre impalpable
  • 55 g de beurre doux pommade
  • 75 ml de jus de citron
  • 2 oeufs moyens

Pour la crème au mascarpone

  • 500 g de mascarpone
  • 8 càs de crème fleurette
  • le jus d’1/2 citron
  • 3 càs bombées de sucre impalpable

Préparation

Pour la génoise

  • Mettre les oeufs et le sucre dans le bol du batteur et faire blanchir.
  • Ajouter le beurre pommade et battre rapidement jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  • Ajouter la farine, le sel, la levure et l’extrait de citron par petites quantités dans l’appareil et battre de nouveau.
  • Terminer par le lait en l’introduisant doucement.
  • Diviser ensuite la pâte en nombre de couches que vous désirez (ici 6) et y mélanger une petite pointe de couteau de colorant.
  • Préchauffer le four à 180°c.
  • Cuire les génoises une par une (ou deux par deux quand vous avez deux plaques à pâtisserie, deux moules à manqué etc …). Pour ce faire, déposer le moule à manqué (ici un moule à manqué de 25 cm de diamètre) sur une feuille de cuisson (ou sur une plaque en silicone) sans le fond du moule. Verser la pâte au milieu sans nécessairement l’étaler. Enfourner et laisser cuire pendant 11-12 min.
  • Sortir la génoise et la laisser refroidir sur une feuille de cuisson ou une grille.
  • Pendant ce temps, préparer le lemon curd.

Préparation du lemon curd

  • Mettre le beurre pommade, le jus de citron et le sucre impalpable dans un plat en verre supportant la chaleur.
  • Faire fondre le tout au bain-marie.
  • Battre les deux oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Et les ajouter au mélange.
  • Laisser cuire le mélange jusqu’à ce qu’il soit bien épais (attention à toujours mélanger, ne faites pas comme moi, ne répondez pas au téléphone en vous disant qu’au bain marie ça ne risque rien ….).
  • Laisser refroidir le tout.

Pour le glaçage au mascarpone

  • Battre la crème fraîche en chantilly et la réserver.
  • Battre le mascaropone, le jus de citron et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit allégé.
  • Ajouter ensuite la crème fraîche à la spatule et réserver au frigo avant de monter le rainbow cake.
  • Monter le rainbow cake en alternant les couches de lemon curd (la couche de lemon curd et de mascarpone doit être mince entre les génoises) et de ganache.
  • Terminer en glaçant et en décorant le cake.
  • Mettre au frigo au moins deux heures pour que le glaçage se fige.
  • Ensuite regarder les yeux émerveillés de sa fille …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gâteau renversé aux poires – renversant non ?

Vous vous souvenez ? Il y a quelques jours, j’ai parlé de ça :

Si vous ne le saviez pas encore, je suis une réelle aficionado des magazines de cuisine à tel point que je ne sais même plus où les caser. Entre les tissus, les écheveaux de laine, les livres et les magazines, l’Homme ne sait plus où se mettre … pas un coin à lui le pauvre.

Alors je suis passée par la phase : j’achète tout compulsivement à la phase : femme actuelle, guide cuisine pour maintenant faire plutôt la fine bouche en ne choisissant plus que Saveurs, Culinaire Saisonnier et Elle à Table. Et bien entendu Jamie !

Je devrais peut-être me contenter des magazines on-line comme Yummy magazine, ça a l’avantage de prendre moins de place (ceci est dit d’un ton tout à fait convaincu !)

Voici donc une interprétation d’une des innombrables recettes qui attendent sagement d’être réalisées : un gâteau renversé aux poires du Saveurs de mars, avalé goulument par les trois monstres à pattes (ouf, j’ai pu prendre des photos avant le forfait).

Ingrédients :

  • 150 g de farine aux 5 céréales
  • 1/2 paquet de baking powder (environ 6 g)
  • 200 g de sucre muscovado
  • 200 g de beurre demi-sel
  • 2 oeufs
  •  1 grosse poire
  • quelques gouttes d’extrait d’amande amère
  • 60 g d’amandes grossièrement pilées (ou à défaut des amandes effilées)

Préparation

  • Laver, couper la poire, enlever le centre et l’émincer à la mandoline.
  • Faire fondre 50 g de beurre dans une poêle et le verser dans un moule à manqué. Parsemer dessus 50 g de sucre muscovado et les amandes effilées.
  • Disposer la poire sur cette couche et réserver le moule.
  • Dans le bol du batteur, mettre le sucre et le beurre pommade. Battre le tout jusqu’à ce que le mélange soit mousseux.
  • Ajouter ensuite les oeufs et l’extrait d’amande amère.
  • Continuer avec la farine et le baking powder.
  • Pendant ce temps, préchauffer le four à 175°c.
  • Verser le mélange dans le moule à manqué et enfourner pour 40 min.
  • Démouler et déguster !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Glace cerise amande

Une petite glace pour appeler le soleil et la chaleur (oui je sais il n’y a pas longtemps je me plaignais de la chaleur mais ici c’est un peu tout ou rien, je demande juste un petit 25° constant avec du soleil, ce serait bien non ?).

Donc une petite glace pour appeler le soleil. A la cerise car j’ai reçu une quantité impressionnante de cerises de l’un ou de l’autre et faut chercher quoi faire avec tout cela : les congeler, faire du clafoutis, de la tarte, de la glace …

Avec une base d’amandes pour donner un goût tout autre (car j’aurais pu me contenter de faire du sorbet).

La glace est faite sans sorbetière, il suffit de mélanger régulièrement (environ toutes les heures) la glace dans son contenant pour ne pas avoir trop de paillettes. Evidemment vous n’aurez pas le résultat d’une glace faite dans une turbine à glace, il n’empêche qu’elle est nettement meilleure que celle vendue dans le commerce.

Ingrédients :

  • 600 ml de lait
  • 200 ml de crème fraîche
  • 125 g de purée d’amande
  • 5 gouttes d’extrait d’amandes amères
  • 4 jaunes d’oeuf
  • 4 cuillères à soupe de sucre de canne
  • 300 g de cerises dénoyautées

Préparation

  • Dénoyauter les cerises et les mixer grossièrement (il doit rester des morceaux de cerises pour parsemer la glace)
  • Mettre le lait, la crème fraîche et la purée d’amandes dans une casserole et faire chauffer le tout jusqu’à ébullition.
  • Ajouter ensuite le sucre et l’arôme d’amandes amères
  • Casser les oeufs et séparer les jaunes des blancs (réservez les blancs pour faire des meringues par exemple)
  • Battre les jaunes et les verser dans le lait.
  • Fouettez sur feu vif pendant environ 5 minutes.
  • Dès que la préparation s’est épaissie, la verser dans le récipient qui ira au congélateur.
  • Attendre que le mélange refroidisse avant de congeler et le mélanger régulièrement pour que la préparation ne croûte pas.
  • Mettre au congélateur (ou dans le bol de la sorbetière) et travailler à la fourchette jusqu’à ce que la glace prenne.

A déguster avec quelques fruits rouges (ici cerises et fraises) !

 

Et allez, j’ose participer à ce concours de photo culinaire : http://legitimegourmandise.com
Qui n’essaie rien ….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Riz au lait – la ronde interblog

J’ai découvert il y a peu la ronde interblog qui a pour principe de faire connaître d’autres blogs culinaires par un tirage au sort.

Le principe est simple : un tirage au sort vous attribue un numéro et à vous de piocher une recette dans le blog qui a le numéro suivant et à la personne qui a le numéro précédent à piocher une recette chez vous.

Cette fois-ci c’est chez Les Petits Plaisirs d’Amandine que je vais piocher ma recette et c’est Les recettes et menus de Marie qui vient piocher chez moi.

Nous postons tous en même temps, ce dimanche 26 à 7h00.
Donc voici la recette qui m’a inspiré, j’étais très tentée par le gâteau aux carambars mais pas moyen d’en trouver ici donc j’ai plutôt revisité un classique, un grand classique je dirais même de la cuisine régressive : le riz au lait.
Amandine l’a adapté (au thermomix) pour son enfant allergique aux protéines de lait de vache, ce n’est pas le cas ici mais c’était l’occasion de faire un riz au lait avec autre chose que du lait animal.
Pas de jus d’amande chez nous (j’insiste pour le jus car ce n’est pas du lait, je sais je peux être casse-pied sur le sujet mais seuls les mammifères produisent du lait), pas de jus d’amande dans ma petite épicerie. Ce sera donc “lait de coco” ! Et ma touche personnelle, pas de caramel mais du Golden Lyle Syrup.

Ingrédients (pour 6 portions individuelles) :

  • 180 g de riz rond (j’ai pris du riz Arborio)
  • 70 g de sucre de canne
  • 400 ml de lait de coco
  • 400 ml d’eau
  • 200 ml de lait de vache
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 1 gousse de vanille (de la Réunion, envoi par ma copinaute Anne)
  • du Golden Lyle Syrup

Préparation

  • Fendre la gousse de vanille en deux et la gratter pour en obtenir les petits grains noirs. Mettre les grains dans le lait.
  • Faire bouiller l’eau, y ajouter le lait et le lait de coco jusqu’à ce que la graisse du lait de coco soit totalement dissoute.
  • Verser le riz en pluie.
  • Faire cuire le riz jusqu’à ce que le mélange soit épais (environ 40 min), ajouter le sucre à la fin de cuisson.
  • Ajouter les oeufs juste après le sucre en retirant la casserole du feu. Remettre la casserole sur le feu environ 2 min pour que le mélange épaississe.
  • Dans des petits ramequins, verser une cuillère à soupe de Golden Lyle Syrup et le recouvrir avec le riz au lait chaud.
  • Laisser refroidir le tout et mettre au frigo pendant au moins 4h.

A déguster avec des copeaux de noix de coco !

Totalement régressif !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Après le remède anti-morosité, remède coup de mou grippal – tarte au chocolat et pralin

Ca y est, mes enfants ont la grippe, oui oui tous les trois en même temps … (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?). Youpie … j’alterne entre les pleurs, les enfants collés à moi, les tétées à rallonge, des nuits plus que chaotiques (bon ça ça ne me change pas beaucoup de tous les jours)  …Eh oui, ma vie ressemble à ça pour le moment. Un joyeux rassemblement de bras cassés geignants et apathiques. Si je vois le côté à moitié plein de verre, ça a l’avantage de m’éviter pendant une bonne semaine les chamailleries habituelles d’enfants de 7, 4 et 1 an mis là je ne vois pas le côté à moitié plein, je le vois à moitié vide car quand ils sont sous médocs, ils retrouvent leur énergie … et en plus ils ne vont pas à l’école.
Et comme je suis une maman très attentive et très à l’écoute de mes enfants, je me suis leur ai concocté un petit réconfort parce que c’est vraiment trop dur de les avoir à la maison pendant une semaine, je ne sais rien faire. Un petit dessert chocolaté et ça repart et demain je les mets à l’école. ”

“ça a le goût de Nut …” selon mon grand … Mmmm comment dois-je le prendre ?

Ingrédients

Pour la pâte brisée

  • 200 g de farine de froment blanche
  • 100 g de beurre doux froid coupé en petits morceaux
  • le jus d’un demi-citron
  • 3 càs de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf battu
  • 2 à 3 càs d’eau froide

Pour la ganache

  • 150 g de callets de chocolat noir Callebaut
  • 150 ml de crème fraîche liquide
  • 100 g de pralin
  • 2 càs de pâte de noisette non sucrée

Préparation

  • Mettre la farine, le beurre, le sel et le sucre dans le bol du batteur et faire tourner celui-ci (vitesse 2 pour un KA) jusqu’à ce que le mélange ait l’aspect de la chapelure.
  • Ajouter ensuite le jus de citron et l’oeuf.
  • Ajouter ensuite si nécessaire deux ou trois càs d’eau froide jusqu’à ce que la pâte ait la consistance désirée.
  • L’emballer dans du papier film et la réfrigérer pendant au moins 1/2h.
  • Pendant ce temps, préchauffer le four à 180°c.
  • Une fois la pâte réfrigérée, l’abaisser au rouleau et en garnir un moule à tarte. Egaliser les bords de la tarte,  les pincer aux doigts ou les chiqueter et piquer le fond de tarte à la fourchette (attention la pâte se rétracte à la cuisson donc il est important de prévoir suffisamment de pâte sur les bords du moule sinon vous n’aurez pas assez de profondeur pour étaler la ganache).
  • Cuire le fond de tarte à blanc pendant environ 15 à 20 min (pour se faire, recouvrez la pâte d’un papier sulfurisé coupé à la taille du moule et versez-y des légumes secs ou placez-y  un moule de dimension inférieure, ceci pour que la pâte ne monte pas. La cuisson doit se poursuivre pendant quelques minutes après que la tarte ait commencé à colorer, à ce moment, vous retirez le papier sulfurisé et les légumes secs du fond de tarte).
  • Pendant ce temps, faire chauffer la crème fraîche sans atteindre le point d’ébullition.
  • Verser la crème sur les callets de chocolat et la pâte de noisette, couvrir le bol pendant 2 min le temps que le chocolat et la pâte puissent fondre.
  • Fouetter le tout jusqu’à ce que le chocolat et la pâte soient bien amalgamés.
  • Intégrer à ce moment le pralin à la ganache (vous pouvez réserver un peu de pralin pour décorer la tarte ou bien décorer la tarte avec des petites billes colorées ou du sucre impalpable).
  • Verser la ganache sur le fond de tarte et laisser prendre en plaçant la tarte dans un endroit frais (vous pouvez utiliser le frigo mais la tarte sera moins luisante).

Dégustez !!

Pour être tout à fait complète, la recette de pâte brisée que j’utilise est celle du livre Kitchen Aid, j’y ai juste ajouté un peu plus de citron et de sucre. J’utilise aussi celle-ci (sans le sucre) pour faire tartes salées et quiche. C’est jusqu’à présent la meilleure recette que j’ai pu tester.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les galettes de ma grand-mère

Un petit goût d’enfance. Un moment de nostalgie.

Fut un temps où dans la plupart des familles de ma région, il était courant de recevoir les visiteurs : enfants, petits enfants, neveux, nièces, frères, soeurs, oncles et tantes le jour de l’An avec une fournée de galettes. Ma grand-mère ne dérogeait pas à la règle et chaque année, la veille du réveillon elle préparait une quantité impressionnante de pâte à galettes avec plusieurs kilos de farine !! Et plusieurs heures de cuisson !! Tout y passait : gaufres molles, grosses galettes, fines galettes et moi j’en étais malade de manger de la pâte à galette ou des galettes toutes chaudes à peine sorties du fer (j’ai cru pouvoir faire pareil et bien non, je ne supporte plus trop :lol: ).

Et le fer ? Rien à voir avec un fer électrique ! Ma grand-mère utilisait encore ces vieux gaufriers qui se mettaient sur le poële à charbon ou sur la gazinière. Tout un art pour arriver à avoir le fer à bonne température et ne pas râter ses galettes. Evidemment, elle a fini par acheter un fer électrique, cependant, jusqu’à ses derniers jours, elle faisait encore ses gaufres de Bruxelles avec ces vieux gaufriers que l’on ne trouve plus que dans les brocantes ou chez des antiquaires.

J’ai pu retrouver ces recettes dans un livre de recettes que j’ai commencé en 1983 (j’avais 10 ans !) et c’est après les questions d’une copinaute que j’ai eu envie de faire une fournée et faire goûter à ma petite dernière ce petit plaisir.

Ingrédients

  • 1 kg de farine blanche de froment
  • 1 paquet de levure chimique
  • 650 g de sucre de canne
  • 5 oeufs
  • 250 g de beurre
  • 2 càc de sel de Noirmoutier
  • 150 ml de lait
  • quelques gouttes d’extrait de vanille ou deux paquets de sucre vanillé

Préparation

  • Faire fondre le beurre à petite température dans une poële.
  • Tamiser la farine dans le bol du batteur et y ajouter le baking powder.
  • Ajouter le sel et le sucre et battre le tout.
  • Ajouter oeuf par oeuf et terminer par le beurre.
  • Ensuite en fonction de la consistance de la pâte, ajouter le lait (il se peut que vous deviez en mettre un peu moins ou un peu plus, la consistance de la pâte doit être proche de la pâte à biscuit sans pour autant être de la pâte sablée).
  • Mettre le tout au frigo pendant au moins 1h (ma grand-mère préparait la pâte à galette la veille pour les cuire le lendemain).
  • Au moment de cuire, faire des petits pâtons de la taille d’une cuillère à soupe et les cuire dans un fer à galette  jusqu’à ce qu’elles soient dorées. La plaque la plus adéquate sera une 4*7.
  • Laisser refroidir sur une grille (cette recette vous donnera des galettes légèrements croquantes à l’extérieur.
  • Conserver les galettes dans une boîte métallique (elles peuvent se conserver plusieurs jours).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trifle aux poires et au caramel salé

Que faire comme dessert lorsqu’on reçoit des amis et que l’on n’est pas chez soi ?

Problème, nous avions invité des amis pour la Nouvelle Année dans notre gîte … et j’ai beau avoir fait faire 800 km à mon Kitchen Aid, je n’ai pas pensé une seconde à prendre du matériel de patisserie – je vous l’accorde, je suis déjà à moitié dinguotte d’avoir pris mon Kitchen Aid , ce serait confirmer ma folie que de trimballer mon matériel de pâtisserie en plus (j’ai juste pris mes couteaux en plus, ce n’est pas être dinguotte hein ça rassurez-moi).

Donc petite recette minute (si je peux dire ça) pour terminer le repas : un trifle aux poires et au caramel salé en se servant des biscuits de la région comme base. Vous pouvez évidemment prendre d’autres biscuits secs.

Ingrédients

  • une vingtaine de navettes nature
  • quelques petites meringues

Pour la mousse au mascarpone

  • 250 g de mascarpone
  • 300 ml de crème fraîche liquide
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 3 blancs d’oeuf
  • 35 g de sucre de canne
  • sel

Pour les poires

  • 5 poires
  • 2 poignées de raisin sec
  • 20 g de beurre
  • 1 càs de sucre candi roux

Pour la crème de caramel salé

  • 200 ml de crème fraîche
  • 20 g de beurre salé
  • 100 g de sucre de canne
  • 2 càs d’eau
  • fleur de sel

Préparation

Pour la crème de caramel salé

  • Procéder comme ici

Pour le mélange de poires

  • Peler et couper les poires en petits dés.
  • Faire revenir les poires dans 20 g de beurre jusqu’à ce qu’elles colorent.
  • Ajouter ensuite les raisins secs préalablement réhydratés dans de l’eau tiède pendant environ 1h et le sucre candi
  • Mélanger pendant quelques secondes jusqu’à légère caramélisation. Réserver

Pour la mousse au mascarpone

  • Battre les blancs d’oeuf en neige avec un peu de sel. Réserver.
  • Battre la crème fraîche avec une pincée de sucre jusqu’à ce qu’elle soit montée en chantilly. Réserver.
  • Mettre les jaunes d’oeufs et le sucre dans le bol du batteur et battre jusqu’à ce que le mélange soit mousseux.
  • Ajouter ensuite le mascarpone et battre le mélange jusqu’à ce qu’il soit homogène.
  • Intégrer la crème fraîche chantilly dans le mélange mascarpone et oeuf. Mélanger l’appareil en le soulevant avec une maryse pour ne pas faire retomber la chantilly.
  • Ajouter en dernier les blancs d’oeufs en neige, en soulevant aussi le tout avec une maryse pour que le mélange reste mousseux.
  • Mettre au frigo pendant au moins une demi-heure pour que l’appareil prenne.

Pour monter le trifle

  • Ecraser grossièrement les navettes et les meringues.
  • Mettre une couche de biscuits dans un verre.
  • Ajouter ensuite une couche de mélange au mascarpone.
  • Ajouter un peu du mélange de poire, un peu de meringue.
  • Recommencer ensuite comme précédent : une couche de mousse au mascarpone et une couche de poire.
  • Faire couler un filet de caramel salé au dessus des poires et terminer par quelques morceaux de meringues.
  • Réserver le tout au frigo pendant au moins 1h.

Bon appétit !

Rendez-vous sur Hellocoton !